Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[censure] [climat] [geopolitique] [press&web] [voloblog] Infos

Le JIEC, un mainstream de série B

dimanche 1er décembre 2019 par SHAHSHAHANI Volodia

Un groupe de pression s’est constitué pour s’indigner de la (très) petite place, arrachée de haute lutte par des scientifiques insoumis au dogme du C02 anthropique et de sa prétendue influence sur le climat de la terre.

Leur intitulé indique en tous points leur sujétion au GIEC, l’association onusienne dont les statuts stipulent qu’elle n’a pas pour objet l’étude du climat mais seulement l’étude de l’influence de l’homme sur ce dernier. Et si par malheur cette dernière devait être invalidée alors pour tous ces astrologues ce serait harakiri.

Qui sont donc nos "journalistes d’investigation" (double abus de langage) sur l’écologie et le climat ? Voir leur site

Il s’agit d’une coalition de sites mainstream (de série B), tendance gauche bourgeoise.

- Mediapart
- Politis
- Projet
- Basta
- Reporterre

Les trois premiers sont payants, pas grave les deux derniers offrent gratuitement la prose commune.

Basta convoque Le Pen. Les climato-réalistes y sont rangés en plusieurs catégories et toutes ont droit à l’insulte suprême de "climato-négationnistes" : ben voyons, on sait depuis les Gilets Jaunes que le climatisme est inséparable de l’autre religion officielle, le sionisme.

Les approximations (pour rester poli) ont tout de même soulevé une levée de boucliers chez les lecteurs de Basta qui a innové en contestant l’effet positif du CO2 sur la végétation ! (voir le forum à la fin de l’article.)

Reporterre reprend (sans sourciller) la totalité de l’article commun du JIEC. Triste de voir Hervé Kempf, fondateur de ce site, tomber si bas. L’ancien du "Monde" va-t-il continuer à dilapider tout le crédit acquis avec ses précédents "ouvrages" ?
"Comment les Riches Détruisent la Planète"
"Pour Sauver la Planète, sortez du capitalisme"
"L’oligarchie ça suffit, vive la démocratie"
"Fin de l’Occident, naissance du Monde"

Deux conseils à Hervé Kempf :
1 bannir du site "Reporterre" les deux mots "CO2" ET "CLIMAT". C’est une ascèse indispensable pour redémarrer sur des bases assainies.
2 Expulser du site les bobocolos qui y sévissent et les remplacer par des climato-réalistes de "gôche" si c’est ce qu’il préfère : ça doit se trouver.

Ainsi il ne sera plus possible de dénoncer le climato-réalisme comme étant l’apanage des ultra-libéraux ou de l’extrême droite. En attendant, que cela plaise ou non, la rigueur et le pluralisme scientifique sont principalement défendus de ce côté.

ECOLOGISME, UN SPORT DE RICHES

L’effondrement de la gauche et le désastre de la France Insoumise aux Européennes n’ont pas d’autre explication que leur abandon de la lutte des classes au profit d’une pseudo écologie à l’heure où la France participe activement (ou passivement) aux crimes contre l’humanité (Palestine, Yemen, la liste est longue…) et que la grande pauvreté s’accroît dans l’hexagone, touchant aussi une partie des classes dites "moyennes".

Le rejet sans conditions des énergies fossiles est la manifestation d’un mépris de classe, quand un Gilet Jaune doit recourir au diesel pour aller au boulot et qu’un un Africain sur deux vit sans électricité.
Rémy Prud’homme, une des têtes pensantes de l’Association des Climato-Réalistes explique la résistance de ce fichu C02 à l’échelle planétaire : "L’explication est simple : les pays pauvres ne veulent pas réduire leurs rejets de CO2 et les pays riches ne le peuvent pas". Et il rappelle que la Chine, présentée par les écologistes comme un "modèle", est en train de construire 400 centrales au charbon pendant que la France en démonte quatre. Bilan : 396 centrales à C02 en plus

Voir aussi la réaction du mathématicien Benoit Rittaud, également secrétaire de l’ACR, sur son blog "Mythes, Mancies & Mathématiques


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP