Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[BDS] [censure] [geopolitique] [press&web] [voloblog] Infos

Etat Juif : 70 ans de crimes

mardi 15 mai 2018 par SHAHSHAHANI Volodia

Pour être conforme à son principe constitutif - la liquidation du peuple palestinien - l’état juif fête son 70ème anniversaire par des meurtres massifs de manifestants non armés, enfermés dans le camp de concentration de Gaza (2 millions d’habitants).

En ces temps de commémoration d’un autre anniversaire, le cinquantenaire de mai 1968, que n’entendons-nous pas ceux pour qui le passage par ces "évènements" a constitué un marche-pied vers les instances du pouvoir qu’ils prétendaient combattre -industrie, politique, media - via leur allégeance inconditionnelle à l’état sioniste et l’idéologie qu’il répand ?

Je profite de l’occasion pour mettre en copie une interview accordée aux Renseignements Généreux en 2009 et mise en ligne par eux à l’époque : elle y est toujours

Ayant en général un rapport éphémère avec la chose écrite et particulièrement avec ma production personnelle, j’ai été très étonné de n’avoir pas grand chose à corriger neuf ans plus tard et donc cinquante ans après les faits plus anciens commentés, en particulier l’occupation de la Palestine et ses implications géopolitiques (à partir de la page 22 de la brochure).

Certains, y compris des amis, avaient, à l’époque de cette publication, suggéré que j’en faisais peut-être un peu trop concernant le danger sioniste. Je pense qu’ils ont eu le temps de réviser leur copie. Pour ma part, je n’en retire pas une ligne ; au contraire l’aggravation de la tumeur sioniste au Proche Orient comme en France, m’incite à en ajouter une bonne couche.

Israel illégal

Comme la majorité des anti-colonialistes de ma génération je n’ai jamais reconnu le "droit à l’existence d’un état sioniste en Palestine", sauf à une occasion, au moment des accords d’Oslo en 1993. Sans trop y croire je me suis dit, un court instant, "voyons ne soyons pas plus royalistes que le roi" alors que Yasser Arafat, pour engager des pourparlers devant aboutir à la création de l’état de Palestine, avait obtenu la neutralité et l’arrêt momentané des actions de résistance de la part des organisations palestiniennes, islamiques, laïques ou marxistes.

Depuis, on sait le marché de dupes qui a suivi, après la renonciation à la lutte armée des Palestiniens et la colonisation à outrance chassant toujours plus de palestiniens de leurs terres, les privant d’eau, détruisant leurs maisons et aujourd’hui, emprisonnant, mutilant et plus simplement tuant prioritairement des enfants, l’ultime menace "existentielle" pour l’état juif. Le tout avec la complicité de la dite "communauté internationale", réduisant la pseudo "solution à deux états" - toujours légale au regard du "droit international" - à moins qu’un bantoustan pour la Palestine. Ce sera la prochaine "proposition" du couple Trump-Netanyahou avec l’accord des états dégénérés arabo-sunites et sans doute la bénédiction d’un quelconque Pétain palestinien.

Un état et deux états

Y’a-t-il une autre "solution" et si oui à un ou à deux états ? Le droit et la justice plaident pour les deux à la fois.

Israel est non seulement illégitime (il s’en charge tout seul) mais son existence est devenue illégale. La résolution 181 de l’AG de l’ONU du 29 novembre 1947 prévoyait un plan de partage conditionné par la création de deux états. Comme la viabilité de l’un (dit "arabe") est devenue caduque, l’existence de l’autre (dit "juif") est devenue obsolète à son tour.

La seule solution juste est donc l’existence en Palestine d’un état unique laïque avec des droits égaux pour tous, musulmans, juifs, chrétiens, athées et autres chapelles s’ils s’en présentent, avec pour principe, comme en Afrique du sud, "un homme, une voix". Cet état s’appellera "Palestine". Les Juifs partiront avec un avantage très supérieur à celui des Sud-Africains blancs puisqu’ils auront au départ un rapport démographique de 1/1 alors qu’il était de 1/5 dans l’ex-AFS de l’Apartheid, puis 1/10. Pendant au moins deux générations les Juifs conserveront une position dominante, puis le temps fera son œuvre.

Et que devient l’Etat Juif ? Pas de panique, la solution existe. Ils pourront créer leur état confessionnel là où il est le bienvenu. Les christo-sionistes se feront un plaisir de les recevoir aux Etats-Unis où se concentre déjà une proportion de "Juifs" équivalente à celle d’Israel (source discutable car elle-même juive). Encore plus fort que les Mormons de l’Utah, ils auront un état rien que pour eux.

Utopie ? Peut-être, si l’on considère que l’alternative est l’extermination ou l’expulsion des Palestiniens jusqu’au dernier, ce que des voix israéliennes préconisent depuis longtemps mais que la "communauté internationale" n’autorise pas encore.

En attendant la mise en place de la solution préconisée (Palestine pluraliste sur place, Israel pur juif déménagé) il y aura encore énormément de meurtres et nous ne sommes pas dans la configuration géopolitique de la lutte contre l’autre Apartheid, celui de l’Afrique du sud à la fin du XXème siècle. Il était alors possible de pratiquer avec succès le BDS en jouant sur les contradictions entre les grandes puissances du moment, face à l’Occident qui déjà soutenait l’appartheid : Union Soviétique, Chine, Mouvement des Non-alignés (dont l’Inde) etc. Le B (boycott) de la société civile mondiale a commencé par la culture, les relations académiques et sportives, puis les entreprises ont promu le D (désinvestissements) avant d’être suivies par les puissances nommées ci-dessus qui ont enclenché le S (sanctions) aboutissant à la capitulation de l’Occident puis du régime Afrikaner et enfin à la libération de Nelson Mandela.

Le sionisme fait la loi en France (et à côté)

Il suffit de parcourir ici la rubrique infos ou les thèmes (bds, geopolitique, censure, press&web, voloblog), pour s’apercevoir que le danger s’est accru au sein des démocratures occidentales. L’infection sioniste de l’appareil d’état français s’est encore aggravée avec maintenant de lourdes menaces pour la liberté d’expression sur les media alternatifs, notamment sur le web par exemple ici.

Le caniche français apparaît comme un des plus serviles mais il n’est pas le seul. En Angleterre, il n’y a pas de loi Gayssot, il n’y pas eu de déportation de juifs pendant la seconde guerre mondiale (Vel’d’Hiv, Drancy) et il n’y a pas eu de débarquement massif de juifs pieds-noirs, sous l’influence desquels le CRIF est progressivement devenu une courroie de transmission d’ "Israel".

Pourtant aujourd’hui, une cabale hystérique est lancée contre la direction du Parti Travailliste qui, sous le leadership de Jeremy Corbin, s’en prend désormais à la fois au programme socialement rétrograde et à la politique internationale belliciste de la branche néolibérale du parti : celles du Bliar, contraction de Blair et liar (=menteur) surnom obtenu à la suite de ses mensonges sur les soit-disant ADM de l’Irak en 2003. Alors on monte une campagne sur un pseudo "anti-sémitisme" de Corbyn, campagne dénoncée par Ken Loach qui demande l’expulsion de ces sionistes du Parti Travailliste.

Le grand cinéaste qui appuie la campagne BDS a été aussi la cible d’un groupuscule judéosioniste en Belgique avec la complicité du premier ministre Charles Michel.

Un nouvel exemple de censure transfrontières est fourni par Youtube avec pour cible Max Blumental, un états-unien juif qui dénonce le "fascisme israélien".

Passer à l’offensive

Le gros mot c’est l’"antisémitisme" dont on accuse les adversaires de l’état sioniste. Un non sens historique puisqu’il essaie de faire croire que les juifs qui ont été persécutés en Europe étaient des "sémites" alors qu’ils sont aux 9/10ème les descendants des Khazars convertis au judaïsme avant le Xème siècle. Lire surtout "Comment le Peuple Juif fut inventé" de l’historien israélien Schlomo Sand (ed.Fayard 2008).
Il n’y a donc aucune raison de se laisser intimider par les censeurs puisqu’en l’absence de "sémites" (si ce n’est les Palestiniens devenus chrétiens puis musulmans) on ne peut parler que de judéophobie et rappeler qu’il y eut un judéocide parmi d’autres destructions de peuples lors de la seconde guerre mondiale : 80 millions de morts en majorité civils sur les fronts européen et asiatique (voir pdf). L’immense majorité des habitants "juifs" de l’état d’ "Israel" est sans rapport avec les anciens hébreux.

La croisade sioniste menée par les media mainstream aux mains de 9 milliardaires a commencé au début des années quatre vingt et s’est amplifiée après la diffusion du film "Shoah" de Lanzman pour atteindre les proportions qu’on lui connaît aujourd’hui : pas un jour sans qu’une émission du service dit "public" ne produise une fiction, un documentaire, un débat ou une enquête sur ce qu’ils nomment "L’Holocauste", quand il n’en a été qu’un et pas le premier d’une longue série, en particulier l’holocauste colonial qu’il reste permis d’encenser.

La majorité de la population européenne déteste Israel et considère que cette tumeur occidentale est un danger pour la paix mondiale. Il est donc justifié et possible de passer à l’offensive contre ceux qui font de la judéophilie l’antichambre du sionisme.

2ème GM : 80 millions de morts
Dessin de Latuf. txt arabe = nakba


Renseignements Généreux-09

Messages et Commentaires ...
  • 17 mai 2018 Jf Cham - That’s all right !

    Rien à ajouter à ton article même si on peut chipoter sur quelques outrances verbales. Quant à la solution d’un seul état commun elle est certes la seule viable mais elle est aussi probable que la venue du Messie le week-end prochain...


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP