Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[climat] [press&web] [voloblog] Infos

Hulot et le délire bobocolo

mardi 4 septembre 2018 par SHAHSHAHANI Volodia

Une semaine après la démission de l’hélicologiste, la messe médiatique ne s’est pas calmée. Bien au contraire, le quotidien Le Monde publie le 3 septembre un appel qui ne fait pas dans la dentelle : "Le plus grand défi de l’Histoire de l’Humanité" signé par 200 saltimbanques (liste complète dans l’article cité) parmi lesquels s’est glissé l’inévitable (anti-)carboniste Jean Jouzel.

Concernant le démissionnaire, dont le parcours ministériel résultait d’un deal cousu de fil blanc avec le Président, tout a déjà été dit en 2010 par Stéphane Guillon, avant de se faire lourder de France-Inter. Bien cadré aussi par le député François Asensi dès 2011 (pdf). Il restera à l’affairiste d’Ushuaïa les quelques avantages promis à un ex-ministre d’état. Bien payé pour quinze mois de simagrées.

Dès le lendemain de sa sortie, Hulot recevra l’hommage de tout ce qu’on peut ramasser à gauche. C’est le maire de Grenoble qui dresse la liste des copains

Le Monde n’est pas seul. Voici un morceau de bravoure du tabloid bobo. Le journaliste de Libération est une nouvelle fois tombé dans le panneau d’une "étude" alarmiste prédisant la transformation de la terre en une étuve invivable à très court terme. Pour être juste, la gauche n’a plus le monopole du climato-alarmisme, le Figaro a lui aussi foncé tête baissée dans le hoax de l’effet domino
Pour comprendre le statut de la dite étude, il suffisait de se reporter à ce décryptage.

Et pour un point de vue plus équilibré, il faut aller beaucoup plus à droite (désolé pour la référence).

Pour le nouveau ministre, si on a échappé à Cohn-Bendit, on nous annonce peut-être Pascal Canfin, du WWF : l’association qui avait réussi à faire endosser par le GIEC (et donc Jouzel), la fable de la "disparition des glaciers de l’Himalaya pour 2035".



Hulot par Asensi 2011

Messages et Commentaires ...
  • 4 septembre 2018 VSH - l’écolo sioniste

    Raté pour Canfin. Le promu est François de Rugy un de ces « écolos » pour qui la carrière politicienne passe avant les convictions. Dès 2013 il avait bien compris qu’il lui fallait se distinguer de certaines positions internationales des « Verts ». En compagnie de Jean-Vincent Placé il fit donc le voyage en Israel
    avec au retour un compte –rendu probablement soufflé par le CRIF : apartheid ? colonisation ? Connais pas.
    Au moins Macron et Philippe sont cohérents en choisissant un ministre adepte des deux principales religions d’état : sionisme et climatisme. A Grenoble on connaît

  • 11 septembre 2018 corinne bonafoux - Une bonne dose d’hypocrisie

    Dénoncer le délire bobocolo repose sur une grosse dose d’hypocrisie. Vous mettez certes le doigt sur un problème important. Il est dangereux de focaliser tout le débat environnemental autour de la question du réchauffement climatique. Les liens de causalité sont très difficiles à établir avec certitude. Il est facile de stigmatiser les pronostics qui ne se sont pas réalisés. Mais la question est beaucoup plus globale et je note que l’article cité de Valeurs actuelles n’acte aucun des problèmes environnementaux, acidification des océans, perte de la biodiversité, on va quand même pas pleurer pour les abeilles, présence des pesticides dans les sols, les cancers de la prostate en Guadeloupe et l’explosion des cancers ailleurs bah ... La pollution atmosphérique dans les villes, la pression démographique sur les ressources, le retraitement des déchets nucléaires, ne vous inquiétez pas on n’a pas encore la solution mais on la trouvera sans doute.

    Oyez oyez braves skieurs, prenez vos voitures et cramez du gasoil pour rejoindre vos belles montagnes, le réchauffement c’est du flan et la dénonciation de la pollution un peu d’hystérie collective. Tout va très bien madame la marquise !

  • 17 septembre 2018 cyrille MARAIS - débat et réchauffement climatique

    Quelques soient les débats, et les mots, écologie, environnement, climat, réchauffement, l’homme est confronté à ce réchauffement sans précédent. Sans précédent car c’est la vitesse du changement qui est dangereuse. Je fais partie des personnes qui alertent sur l’extrême dangerosité de ce changement. cf mon opus "si le changement c’était hier, le bouleversement c’est maintenant". Ne jouons pas sur les mots, et les débats. Le réchauffement est là, et c’est l’homme qui a modifié cette vitesse du changement. Il n’y a pas besoin d’être thermodynamicien pour comprendre que l’atmosphère de la terre, un volume fermé dans la galaxie, soumise à des millions de tonnes de pétroles brûlées en 200 ans, monte en température. Fermez une grotte, mettez une bougie, et vous comprendrez le réchauffement même si cette exemple est décalé de notre modèle terrestre. Les déchets, les pollutions de l’eau, l’air, la terre, l’exploitation des continents polaires, sont soumis à nos actions. Nous seuls avons les clefs pour changer. Cela passe par la réduction de 4 à 6 fois nos consommations tous modèles confondus. Vous pouvez débattre dans tous les sens, avoir des avis sur tout, tant que vous n’aurez pas changé votre modèle, vous foncerez, avec tout le monde, ds le mur. Je prédis +6 à +8°C d’ici 2100. Ce qui sera invivable au train où nous allons.
    Déjà, sensibilisons nos enfants à réduire nos consommations, et eux, se battront avec les leurs pour survivre ...Le lien ci dessous est déjà une aaction


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP