Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[climat] [glaciers] [press&web] [voloblog] Infos

500 ans de canicules et sécheresses

dimanche 2 août 2020 par SHAHSHAHANI Volodia

Il s’agit du résumé d’une étude de l’historien du climat Emmanuel Garnier (CNRS-Université de Caen).

L’étude porte sur les canicules et sécheresses en Ile-de-France de 1550 à 2009.

- 16 ème siècle : 12 sécheresses fréquence tous les 8 ans total 1546 jours
- 17 ème siècle : 13 sécheresses dont celle de 1632 qui dura 330 jours entre septembre 1631 et juillet 1632
- 18 ème siècle : 21 sécheresses avec un durée moyenne de 110 jours
- 19 ème siècle : 13 sècheresses
- 20 ème siècle : 10 sécheresses

Il est amusant de constater que cette étude porte sur la période globale du dit "Petit Age Glaciaire" (PAG) au cours duquel les glaciers alpins se sont reconstitués après leur disparition lors de l’OCM (optimum climatique médiéval), lui-même précédé par une précédente poussée glaciaire succédant à l’OCR (optimum climatique romain qui vit les éléphants d’Hannibal traverser les Alpes à des altitudes où l’on trouve encore de jolis glaciers aujourd’hui.

Toutes ces périodes longues (plusieurs siècles) ont bien entendu connu chacune des phénomènes opposés (humidité froide/canicules) comme cela a été relevé dans les études d’Emmanuel Le Roy Ladurie.

Mais selon les spécialistes, l’une de ces périodes, la période actuelle (depuis 1850 en moyenne) n’en est qu’à ses débuts (en gros le premier tiers des 400-500 ans qu’auraient duré les précédentes). A tel point point que le grand glaciologue du laboratoire de l’université de Grenoble, Louis Reynaud, mettait en doute peu avant de mourir (2016) cette sortie du PAG. "Sommes-nous toujours dans ce PAG ? Certainement, car il reste encore plus de 200 m de glace sur l’alpage du « Val à Bayer », sous la Mer de Glace à Chamonix et le petit village moyenâgeux de Tieffenmatten est encore enfoui sous le glacier de Zmutt, au pied du Cervin, près de Zermatt, etc. Bref, nos glaciers n’ont pas encore rejoint l’expansion réduite du Moyen Âge. La baisse de température du PAG, estimée à 0,8 °C, a intéressé la planète entière et on retrouve dans tous les massifs glaciaires ces reliques morainiques imposantes bâties lors des PAG successifs".


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP