Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[censure] [geopolitique] [press&web] [voloblog] Infos

Back to Lenin ?

lundi 11 novembre 2019 par SHAHSHAHANI Volodia

Le symphonie espérée pour l’anniversaire de la chute du mur de Berlin a été un bide. Le cycle des "Trente Honteuses" qui a succédé aux "Trente Glorieuses" est à bout de souffle. Trop de mensonges tuent le mensonge.

A commencer par les falsifications historiques comme la dernière en date, la résolution du Parlement Européen du 19 septembre 2019. Voir aussi critique et forum sur "les Crises" Des élus français de tous les groupes (liste fournie par Jacques Marie Bourget) à l’exception de la France Insoumise ont joint leur vote à celui des pays qui avaient été libérés et dénazifiés par l’Armé Rouge puis dirigés par les résistants communistes de ces pays.

Plus grave que la falsification sont les recommandations de l’UE. Après avoir assimilé nazisme et communisme sous le même vocable confus ("totalitarisme"), l’article 17 demande que l’Europe interdise la propagation de symboles communistes et que ces prescriptions soient diffusées auprès de la jeunesse.

Il est vrai qu’en France, toujours sous le terme fourre-tout du "totalitarisme" cette assimilation entre nazisme et communisme a déjà été entreprise dans l’éducation nationale

Elle a été facilitée par le boulevard ouvert pendant ces trente années aux historiens les plus contestables, à commencer par Ernst Nolte pour qui le nazisme n’est que la conséquence de la révolution bolchevique de 1917. Son ouvrage ’"La Guerre Civile Européenne" (ed.Syrtes, 2000) est préfacé par Stéphane Courtois, co-auteur du "Livre Noir du Communisme" dans lequel les nombres de victimes du stalinisme et du communisme atteignent des valeurs stratosphériques encore reprises de nos jours par les "experts de plateau" : 100 millions.

Il est pourtant possible depuis l’exhumation des archives de l’Union Soviétique (antérieure au Livre Noir de Courtois &co)) de faire cet inventaire macabre.

Aux Etats-Unis c’est possible mais pas en France où la dictature idéologique est plus accentuée. Justement, aux Etats-Unis le système carcéral pulvérise celui du Goulag. Hilary Clinton, elle-même déclarait en 2015  :“C’est un fait incontestable que les Etats- Unis qui représentent moins de 5% de la population mondiale comptent 25% de la population totale de prisonniers du Monde”

La lobotomie infligée aux générations qui se sont succédées ces trente dernières années a eu pour objectif d’occulter les avancées du mouvement communiste international, dont
- l’émancipation des colonies
- l’émancipation de la femme
- une redistribution relative des richesses produites

… avec pour objectif de " défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance" selon l’ex-gauchiste devenu vice-président du MEDEF, Denis Kessler

Dans les pays du bloc communiste les droits sociaux élémentaires étaient assurés : logement, nourriture, santé, éducation. Je peux affirmer qu’en 1962, la qualité de vie en RDA (République Démocratique Allemande) était sensiblement supérieure et les mœurs plus libres que dans la France catholique. On connait la suite : le système s’est sclérosé, est devenu de plus en plus invasif dans "La Vie des Autres" et a fini par abandonner la partie, tout comme ses voisins encouragés par leur leader, le naïf Gorbatchev. "Good Bye Lenin".

Il ne resterait donc plus rien du communisme du 20ème siècle…sauf si l’on suit le théoricien marxiste Domenico Losurdo (décédé en 2018) pour qui la Chine incarnerait toujours la Révolution d’Octobre 17 : le capitalisme sous la dictature de l’état étant en quelque sorte la (maxi) NEP (Nouvelle Economie Politique) pronée par Lénine.


Messages et Commentaires ...

Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP