Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[matériel] Matériel

Ski de Rando 2013 : mini test perso

vendredi 27 septembre 2013 par SHAHSHAHANI Volodia

L’article "ski de montagne : typologie" de 2007 annonçait qu’il serait probablement dépassé. C’est bien le cas, d’où cette mise à jour.
Il y avait aussi un petit comparatif sur quelques neiges seulement, et dont les skis les plus larges testés ne mesuraient que 79 mm au patin.

Depuis cet article, j’ai essayé quelques skis plus larges dans la catégorie dite alors " Rando Large" (RL), de 85 à 90 mm au patin et que je propose de considérer aujourd’hui comme "Neo-Classiques" (NC). Il s’ensuivrait donc un décalage dans les catégories de 2007. Je doute cependant que l’exercice de typologie soit toujours pertinent. L’offre est si importante que la continuité des largeurs au patin se fait de mm en mm.

CO – course. Pas de changement notable. Toutes les marques en produisent. Ils se sont encore allégés (1400 gr la paire en 160 cm) avec un patin de 62 mm en moyenne. Les talons ont été durcis pour correspondre au type de ski "à-cul" pratiqué par une majorité de compétiteurs. [1]
Aucun dans le comparatif 2013.

AC (ex CL)- archéo-classiques (et non plus classiques). Espèce en voie de disparition. Quelques marques en proposent encore. Assez légers et accrocheurs, moins de 70 mm au patin. Deux rescapés dans le comparatif 2013, Atomic TM 11 ; Hagan TI

CL (ex NC)- classiques (et non plus neo-classiques). Skis de 73 à 79 mm. Encore assez présents dans la plupart des marques, avec un net glissement vers le haut de la fourchette. Exemple, le Vertical 75 mm est devenu le Cham 79. Franc succès aussi du Blizzard Free Cross et de son clone Dynafit Seven Summits (78 mm au patin). Ces skis sont en général moins chers que ceux de la catégorie au-dessus. Trois rescapés dans ce comparatif : Vertical 75 mm de 2004, Sint Aero 73 mm, TC Expedition 73 mm.

NC (ex RL). Donc "neo-classiques" (et non plus rando larges). Cette catégorie encore balbutiante en rando en 2007 semble être au centre de l’offre 7 ans plus tard. Skis de 85 mm en moyenne au patin. Les poids et géométries sont assez variables. Trois modèles testés dans le comparatif 2013 : Mustagh Ata, Mythic Light (devenu Cham 89), Baltoro.

FRL et FRXL "Free-rando" larges (100 mm) et très larges (plus de 120 mm). Aucun exemple dans le comparatif 2013.

Anciens et nouveaux : comparatif pdf

.

Je rappelle qu’il s’agit des impressions personnelles d’un skieur de 68 ans, pesant 63 kg et skiant sur des skis de 160 cm (après avoir débuté la rando sur des skis de 207 cm, soit un gain de 50 cm en 50 ans). Le choix des skis est arbitraire : on trouve des modèles équivalents dans toutes les marques. Outre ceux qui ont le même programme que l’auteur, il doit être possible d’extrapoler.

- Dynafit Baltoro Women : spécifications identiques au Baltoro à la couleur près.
- Dynafit Mustagh Ata Super Light : reconduit avec les mêmes cotes avec un rocker en "Mustagh Ata" .
- Dynastar Mythic Light remplacé par "Alti 89", semble-t-il identique.
- Blizzard Expédition : semble reconduit mais rayon annoncé plus court (?)
- Dynastar Vertical : modèle apparu en 2004, 2370 gr/160 cm, allégé par la suite (Vertical Light) et maintenant remplacé par "Alti 79". [2]
- Trab Sint Aero : remplacé par "Maestro", plus léger (et encore plus cher)
- Atomic TM11 : n’existe plus
- Hagan Titanium : n’existe plus

Note technique globale. Dans tous les domaines, les trois skis NC (84-89 mm) m’ont semblé nettement au-dessus des modèles plus étroits.

A la montée avec des peaux taillées à 1 mm de la carre, ils font pratiquement jeu égal avec les skis plus étroits. Je ne mets pas les couteaux plus souvent et ne suis pas plus lent. (Les compétiteurs ne diraient pas la même chose.)

Stabilité. Elle est jugée à vitesse moyenne (> 50 km/h) en poudreuse profonde, neige lourde ou traffolée. Le Mythic l’emporte devant le Baltoro, sans doute par sa portance et son poids absolu bien que les densités soient comparables. Inversement, le Baltoro fait un peu mieux que le Mustagh, sans doute grâce à sa densité (et malgré un rebond vertical un peu plus prononcé). La densité explique aussi le comportement acceptable du désormais "étroit" Vertical (1ère version, pas la "Light"). [3] Le Blizzard, plus léger, est un peu décroché et les autres skis légers sont maintenant dans les choux. Les différences sont plus sensibles dans la poudreuse légère mais sans fond qu’en neige lourde.
 [4]

Maniabilité. Appréciée dans les étroitures, le ski en forêt serrée, les neiges de densité variable (croà»te, carton…) et à vitesse faible. Je n’ai pas pu départager les deux Dynafit, Mustagh et Baltoro. Le Mythic est derrière, je l’ai trouvé pataud et malgré sa grande portance il ne devance que de peu le Blizzard, un peu plus tolérant que le Vertical. Avec une géométrie comparable, le Sint Aero est plus sautillant donc moins maniable. La légèreté du Titanium est trop pénalisée par son rayon long. Le TM11 est une vraie charrue à cause d’un talon très rigide. Un seul ski est doté d’un "rocker", le Baltoro : assez long mais très progressif, je n’en ai pas senti l’effet (par rapport au Mustagh dont le modèle testé en était dépourvu).

Sécurité. Ce compartiment est un fourre-tout. Il se compose des éléments suivants : l’accrochage, la neutralité (trace directe sur neige dure, dérapage, chasse-neige) et le comportement en pente raide.
- Je n’ai pas isolé une note d’accrochage pure car tous ces skis me paraissent suffisamment accrocheurs, ce qui n’était pas le cas il y a quelques décennies. [5] Il reste la réactivité latérale (renvoi sur carres). Deux skis sont ici au-dessus du lot : le TM11 et le Baltoro, suivis d’assez loin par le Vertical puis le Mythic et le Sint Aero. En queue de peloton le Mustagh : il accroche très bien mais il n’ y a aucun rebond. Donc difficile pour moi de noter : quelquefois c’est appréciable, d’autre fois on regrette ce manque de pêche.
- Neutralité. En cause ici le survirage. Les mieux lotis sont évidemment les rayons longs des archéo-classiques. Mais, après accoutumance, les Vertical, Mustagh, TC Expedition, permettent le dérapage. Le Baltoro est acceptable en dérapage mais j’ai senti un léger survirage en chasse-neige et me suis surpris d’une façon générale à skier un peu plus écarté. Je n’ai pas réussi à m’adapter au Mythic, peut-être à cause du rayon court associé à la préconisation de montage de Dynastar (que j’ai malencontreusement suivie), et qui était avancée de 2 cm par rapport au "point d’équilibre". (D’autres skieurs n’ont pas senti cette gêne.)
- Pente raide. C’est un tout. Il faut une neutralité minimale, un peu d’inertie (donc poids ou densité) de l’accroche, un renvoi sur carres "ni trop ni pas assez", un peu de tolérance. Surtout, la largeur des NC (85-90 mm) permet de gommer les petites irrégularités de la neige dans la phase de réception-conduite : c’est un vrai plus par rapport aux skis étroits. Ceux qui ont adopté des skis plus larges - 100 mm ou plus - diront que ce n’est pas suffisant et ils auront peut-être raison. Oui, mais à densité égale, le poids absolu risque d’augmenter.

Conclusion ski 2013 (pour moi et très provisoire)

Je pars du principe : un seul ski pour tout faire, donc profonde sèche l’hiver, transformée, circuits alpi-nordiques, pente raide…Le Baltoro serait mon ski préféré. Ayant aussi beaucoup apprécié le Mustagh Ata SL, je pense que cette légère préférence est due à une densité plus grande et aussi à une réactivité supérieure (sans être excessive). Dans cette taille (158 cm), ce ski gagnerait à être un peu élargi au patin (87-88 au lieu de 84 mm) afin d’allonger son rayon (de 19 à 21-22 m) sans poids excédentaire. (La mesure du fabricant est abusive : au lieu de 2440 gr j’ai pesé 2660 et pas seulement sur ma paire.) Il faudrait aussi respecter un rayon pas inférieur à 20 m sur les tailles plus petites (150 cm). Comme déjà dit souvent ici, il y a des femmes de petite taille qui sont aussi de bonnes skieuses et se passeraient volontiers d’une "assistance" trop carvée.

Chaussures

Depuis 2011
, l’offre s’est encore élargie avec une kyrielle de bonnes chaussures aux environ des 2000 gr/paire en taille 26
Quelques précisions par rapport à cet article.

Dynafit TLT 5.
Des skieurs-alpinistes nettement plus athlétiques que moi m’ont fait remarquer que la différence ski entre TLT 5 et Lazer (toutes deux avec languette) était plus sensible que marquée dans le tableau (seulement un point d’écart). L’élargissement annoncé de la TLT 6 devrait permettre à des pieds plus larges d’en bénéficier.

XP Gignoux. J’avais changé la XP 500 Mountain (trop grande) pour une XP 444 Mountain…avec laquelle je me suis bousillé les ongles, repassant du coup sur la TLT 5. Après vérification (au bout d’un an) je me suis aperçu que Pierre Gignoux avait bien mesuré la taille mais que le chausson Palau étiqueté 25,5 n’était en fait qu’un 24,5 ! (Comme quoi il faut toujours tout remesurer soi-même : ligne de cote des skis, poids des skis, chaussures, fixations…). Pierre Gignoux (dont je loue le SAV) m’a à nouveau fait l’échange pour une XP 400 Morpho, que j’ai prise avec un chausson Intuition (mono pas le bikini). La nouvelle semelle XP (crampons vibram localisés) m’a paru très suffisante (peu de bottage, accroche correcte) sans qu’il soit nécessaire d’alourdir la chaussure avec la semelle de la "Mountain" (plus 200 gr/paire). Le tout avec la guêtre est à 1200 gr/paire en 26. Soit 840 grammes de moins que la paire de TLT 5 (sans languette). Le confort en marche est incomparable. L’étanchéïté avec la guêtre XP est bonne en neige sèche et reste potable en neige mouillée. Pour la descente, la TLT 5 est plus en contact avec le pied (en tout cas le mien), mais la skiabilité est comparable sur ces deux chaussures rigides.

Fixations

Depuis le Low Tech 1, je n’étais plus très bien placé. La hauteur de cale dès la V3, connue plus tard sous le nom de "Speed", était devenue trop importante (50 mm), idem pour la Vertical ST, m’occasionnant des crampes sur les pentes intermédiaires. J’ai alors monté sur d’autres skis des Low Tech Race TI, deux fois plus légères (350 gr/paire), sans réglages. La Low Tech TI comme toutes les fixations de course était revenue à la hauteur de 35 mm (à peu près celle de la toute première Low Tech, 1988), une hauteur assez universelle qui évite les manips. [6] Malheureusement, la TI avec retour élastique (en rotation) n’existe plus. Toutes les fixations de compétition actuelles de toutes les marques (y compris chez Dynafit) n’ont plus ce retour élastique, ce que je considère comme une régression.

Peaux

J’ai fait l’essai des Coll tex CT 40, dites "sans colle", sur des skis larges et étroits, 100% mohair, bonne glisse, résistance ok. Mais si le rephoquage est acceptable en neige mouillée, il est catastrophique en neige froide . Dans une course avec de fréquentes manips D/M, on ne peut pas faire l’économie du crochet arrière…ni de la "colle" spéciale que le fabricant a finalement proposée pour renouveler l’adhérence de ses peaux.


[1(Tendance peut-être due aux chaussures molles et qui pourrait s’inverser maintenant qu’il existe des chaussures légères rigides : à suivre)

[2La gamme Alti 2014 comprend aussi un Alti 83, autrement di l’ex-powder. Elle coexiste avec la gamme dite Freeride qui a elle-même une déclinaison "HM" en 87, 97, 107, dotée de rocker alors que la gamme "Alti" n’en comprendrais pas.

[3Contrairement à ce que j’ai pu lire ici ou là, je ne pense pas qu’on augmente la stabilité (ou l’inertie) d’un ski léger en alourdissant les chaussures et les fixations. J’ai en effet régulièrement alterné deux skis au poids total équivalent, Mythic avec fixation Race TI (3230 gr) et Mustagh avec Vertical St (3270 gr) : pas de modification des comportements. Idem pour ces deux skis essayés avec TLT et XP

[4Le Titanium et le Sint Aero déjà essayés dans les mêmes conditions, respectivement en 170 cm (2200 gr) et 171 cm (2200 gr) ont un comportement très différent en 163 (1990 gr) et 164 cm (2040 gr). La densité étant présumée constante il y a peut-être un seuil de poids en-dessous duquel la stabilité s’érode (pour moi ce serait donc 2200 gr la limite, mais 2400 gr en 160 cm est encore mieux).

[5Aujourd’hui, il faudrait faire des tests sur machine, corroborés par un slalomeur bien étalonné : il est probable que dans un test ouvert avec un ski de slalom géant ayant la note 10, pas un des skis mentionnés ici n’atteindrait la moyenne.

[6Low Tech 1, 37 mm (pas de position à plat) ; Low Tech 2, 41 mm ; Low Tech 3 ("Speed"), 50 mm ; Low Tech ST, 60 mm. Ma préférée, la Low Tech 2 : plage de réglage comme la Speed ; 3 positions - plat, cale 1 à 40 mm, cale 2 - toutes se changeant avec le bâton donc sans avoir à se baisser)

Messages et Commentaires ...
  • 6 octobre 2013 cyrille marais - Chgt 2013

    Bonjour,

    Article super intéressant... je compte changer mes Dynastar 4800 Légend que j’adore (millésime 2007) - enfin, je les garde pour "côté psycho" !!!
    Ils sont en 178 et ils me vont bien car je sens mieux mes appuis en descente et j’aime bien les grands rayons (ndlr). Pour la montée, je ne suis pas pressé... Avec 75 mm au patin, j’ai essayé l’année dernière des 90 mm typés géant ... j’ai aimé mais le poids !!!. Donc il me faut des 75-80
    Quel pourrait être ceux qui se rapproche en nervosité des 4800 (neige dure) sachant que si je prends une paire avec des cotes similaires, j’aurais surement des sensations homogènes en toute neige ?
    Belle analyse sur les perfs - comparés à des "typés géant"

  • 6 octobre 2013 VSH - plus large plus court

    Salut Cyrille,

    - Pas sà»r d’avoir tout compris. Tu as un legend 4800 de 75 mm au patin sur 178 cm. Donc à la louche un rayon quand même assez fermé (18 m) et un poids conséquent (3,3kg). Et tu aimes les skis plutôt réactifs. Tant qu’à acquérir une nouvelle paire, à ta place, je ferais un saut plus important que ce que tu dis, donc plus large au patin (85 ou plus) et plus court (env.170 cm) sur un ski pas trop léger (= ou > 3kg).

    - Sur les skis essayés ici, j’écarterais le Mustagh Ata trop léger et sans doute trop peu réactif pour toi et je retiendrais le Mythic en 172 cm (R=21) ou le Baltoro 167 cm (R=21), annoncé à 2,8 kg mais je pense plus lourd (existe aussi en 176 cm)

    - L’avantage de ces deux skis c’est qu’ils sont inchangés techniquement mais leur déco 2014 est différente, d’où, en début de saison, probablement des prix intéressants sur les versions 2013.

  • 6 octobre 2013 cyrille marais - Legend 4800

    Salut Volodia,

    Merci pour tes conseils (tu as bien compris mes hiéroglyphes). J’avais le souvenir que mes spatules avait un rayon de 21 m... Si je pouvais, je prendrai des skis de géant... mais les cuisses !!! Je vais essayer l’une de tes idées... 85 au patin m’irait bien à mon sens, en 176 ou 178.

  • 17 octobre 2013 Julien FORISSIER - black diamond current

    Salut,

    Le legend 4800, parfois altiride 4800 en déco version rando à ski, a un rayon de 16/17m en 172/178.
    C’est à mon avis un poil trop faible en rando, notamment en pente raide, et en longue traversée sur neige dure.

    Du coup, je lis avec intérêt cet article de Volo qui résume bien ce que je pense du ski actuel en rando qui semble le plus polyvalent à savoir 85 - 88mm au patin, 20m de rayon.

    Volo, tu ne parles pas du rocker en spatule que l’on retrouve de plus en plus sur les skis. Je pense que cela apporte un plus, notamment en neige un peu pourrie, mais en contre partie, induit des vibrations néfastes en neige dure.

    J’ai pour ma part penché vers le Black Diamond Current. Il fait 86mm soit 11mm de plus que mon altiride 4800, mais il garde pratiquement la même largeur en talon/spatule. Le rayon augmente du coup. Le ski semble prometteur, il a un rocker spatule, des chants droits, la construction ne semble pas mauvaise.
    Il n’est pas très léger, mais dans la moyenne, autour de 2.8kg en 167cm (ce qui correspond à peu près à mon altiride en 172cm).
    Le 176 me paraissait trop long du talon et risquait de me gêner dans les conversions (je mesure 1m72)

    Je me méfie de la durée de vie, et de la solidité des skis Dynafit très léger. Dynafit ayant d’ailleurs changé de fabricants pour ses skis. Il y a eu pas mal de retour sur les modèles large et léger.

    Dans cette gamme, on considérera aussi le :
    - Movement bond X très léger, mais plus fin au patin, rayon assez court
    - atomic aspect, bonne réputation, léger rocker
    - volkl amaruk, apparement assez raide à skier et peu joueur, mais cahier des charges rempli (87mm en patin et rayon de 20m environ)
    Enfin l’Hagan Corvus a l’air bien sympathique aussi, avec un bon rocker.

    Il y a donc aujourd’hui l’alti 89 qui est le même ski que le mythic light, qui change donc de déco et de nom. Très bon ski. A mon avis bien plus intéressant pour la rando que son cousin le cham HM87, qui a un spatule démesurée, qui est gênante à mon avis dans la trace et dont le rayon est trop court.
    En revanche, il manque un rocker pour qui n’en veut sur le mythic /alti89

    A bientôt

  • 21 octobre 2013 MAN - Bien choisir la taille des skis avec Rocker

    Salut,

    je veux juste apporter une petite précision sur la taille des skis. Avec les skis rockers il faut se méfier de la longueur du ski en contact avec la neige. Par exemple pour mes Elan Himalaya, sur le papier ils mesurent 177 (je mesure 1.81 pour 80kg), en fait la longueur mesurée spatule talon est de 174. La longueur donnée par Elan est la longueur projetée et non pas la longueur "réelle" du ski. A cela il faut enlever le petit rocker ce qui doit faire un ski avec un contact ski neige de 170 donc un ski très court. Il est assez large donc on conserve une bonne portance et ils sont sécurisant dans les neiges dures. Donc se méfier de la taille donnée par les fabriquants et ne pas hésiter à mesurer les skis en magasin !
    J’ai aussi une paire de BD stigma (79 au patin) première génération dont je n’arrive pas à me séparer, très rigide en torsion, exigeant mais très sécurisant dans les pentes soutenues. Si je devais m’en séparer je me dirigerai peut être vers le nouveau dynastar Alti 83 sans rocker (après j’aime skier sur des skis assez rigides donc à voir les retours sur ces skis) tout en conservant le Elan...

  • 12 février 2014 Sébastien CORTIAL - Randonneur

    bjr,

    Pour rebondir sur ces infos fort intéressantes, qq un pourrait il m’orienter vers un comparatif ski (+ exhaustif que celui de Volo ? :-)) .
    Mes SEVEN - que j’adore - se delaminent pour la 2ème fois en 5 ans (2eme paire) et je souhaite évoluer vers un ski un poil + large (83-85mm / 2600/2800g)mais au comportement comparable. Je préfère éviter DYNAFIT du coup ;...

    Merci par avance
    SebC

  • 12 février 2014 VSH - quelle taille ?

    Bonjour Sebastien,

    Pour avoir des réponses plus pertinentes, il serait bon que tu précises la longueur désirée (ou tes mensurations…). En effet à partir de 170 cm le choix est vaste avec des rayons pas trop courts. Vers 160 cm (ce que j’utilise) le choix n’est pas très important si on veut éviter des skis trop taillés.

  • 13 février 2014 Sébastien CORTIAL - quelle taille ?

    bonsoir volo,
    Oui,
    Je fait 178cm, 73kg et je skie actuellement avec des seven 170 cm. Je suis bon skieur et je privilégie le coté réactif du ski donc 170-175cm/ r >18m, à moins qu’il faille prendre plus grand s’il y a un rocker avant ?
    Un grand merci par avance pour tes conseils avisés ; pas facile de s’y retrouver ds l’offre prétorique d’ aujourd’hui..

    sébastien

  • 10 juillet 2014 Pierre Carron - Dynastar 87

    Bjr que pensez vous du dynastar 87 hm ? Avec son rayon de 16 m il ne semble pas rentrer dans la catégorie rando mais il est souvent recommandé pour ça sur les sites .
    Et pour la longueur taille ou plus avec son rocker marque
    Merci de me répondre pierre


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP