Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
Matériel

Ski-test 2020

jeudi 16 juillet 2020 par SHAHSHAHANI Volodia

A la collection de référence testée ici j’ai ajouté trois nouveaux skis :
Volkl VTA 98 : 2400 gr en 156 cm
Blizzard G85 W : 1980 gr en 157 cm
Atomic Backland 85 W : 2140 gr en 151 cm

Comme on le voit j’ai descendu la taille des skis (50 cm en 50 ans depuis le VR7 en 207 cm). Il est surprenant que l’offre de skis larges ne soit pas plus importante en-dessous de 160 cm, pas seulement pour les femmes et les petits-vieux mais aussi pour les très bons skieurs. Tant les compétiteurs de haut niveau que certains spécialistes actuels de la pente raide : Hervé Degonon skiait cette année en 154 cm, Nicolas Jean en 160. C’est aussi la taille des skis de Kilian Jornet dont on sait qu’il excelle dans les deux disciplines (vitesse, difficulté).

Avec les nouveaux venus, la hiérarchie a été modifiée par rapport aux tests précédents. Cela est dû aussi au testeur (votre serviteur) qui avec le poids des ans et les handicaps associés est devenu plus exigeant notamment en termes de maniabilité. Le Volkl VTA 98, à mes pieds, l’emporte partout et reste même devant pour le rapport poids-technique. Jusqu’alors rétif aux skis d’un rayon inférieur à 18-20 m avec rocker, j’ai dû réviser mon jugement : quand il est intelligemment construit comme le VTA, ce n’est pas une gêne en neige dure à condition de rester équilibré au centre du ski (et de ne pas monter la fixation en avant de la zone d’équilibre).

Pour la définition des critères entrant dans le tryptique "maniabilité/stabilité/sécurité" voir cet ancien article.
Rappel : les notes sont relatives, on met 10/10 au ski le meilleur dans chaque exercice.

Sécurité. Comme on le voit tous les skis du tableau sont très satisfaisants, tous ont une très bonne accroche sur neige dure. La bonne surprise pour moi était déjà apparue avec le Zéro G 95, très rigide en torsion et de construction "Flat", c’est à dire sans cambre, ce qui est aussi le cas du VTA 98. Ces deux critères expliquent peut-être qu’en montée sur neige dure ces deux "randos larges" font jeu égal avec la classe en dessous (Magico 84, Zéro G85, Backland 85) et mieux que l’Himalaya. Toujours sur neige dure, à la descente cette fois, j’ai avantagé d’un point le VTA, en raison de l’absence de spatule (et de rocker) du zéro G95, ce qui est parfois gênant (goulottes, boules, croûte…) et nécessite une prise de recul, ce qui occasionne une fatigue inutile. La note de sécurité comprend aussi un zest de tolérance, notamment en neige dure pente raide avec des irrégularités du terrain.

Stabilité. En principe, plus c’est large, plus c’est lourd et mieux ça marche en profonde à vitesse soutenue. Sauf que le VTA, 400 gr/paire de moins que l’Himalaya et plus court de 7 cm n’a absolument rien à lui envier. Le G95, plus large que le Mythic et le Wayback, mais moins dense fait jeu égal avec ces derniers. Les différences avec les autres skis se creusent. Le Magico me demande maintenant trop d’attention, ce que l’on retrouve dans le compartiment suivant (maniabilité). Le Baltoro reste un bon ski mais son poids le handicape sur la concurrence, même si c’est peut-être ce poids qui lui confère polyvalence et résistance.

Maniabilité. Dans mon souvenir l’Himalaya, malgré son poids restait la référence. Pour en avoir le cœur net je convoque Kelly, qui s’occupe de me réparer en kiné et s’attache à observer ce qui coince sur la plan moteur en ski de rando. Elle chausse comme moi, donc pas de tournevis. Elle ne connaît ni l’Himalaya ni le VTA. Nous allons faire un rocher Motas pour avoir un peu de neige dure sur le haut mais surtout de la transfo et de la lourde. A la descente je conserve le VTA que…par galanterie je m’étais octroyé à la montée. Premier échange. Oulala sur l’Himalaya, quelque chose à vieilli : le ski ou le bonhomme ? Verdict de Kelly :" rien à voir le VTA passe sans aucun effort". Nous multiplions les échanges dans les neiges changeantes et le verdict se confirme.

Chez les petits patins aussi les écarts grandissent. Le zéro G85 est sensiblement plus dense que l’exigeant Magico, dont la légèreté et le bon accrochage conservent ses fans, mais je n’en suis plus. Dans cette classe le Backland 85 est le plus polyvalent au prix d’un poids supérieur : doux et amorti, il sait se montrer réactif quand on le sollicite.

Ce n’est qu’un test perso. Je lirai avec plaisir l’avis de ceux qui ont au moins deux de ces skis en commun.

FIXATIONS

Enfin, on n’est pas loin de la quadrature du cercle avec la Oazo de chez Plum :
4 positions : descente, cale 1 =41 mm, cale 2 =52 mm et plat. Les trois premières se manipulent au bâton. Réglage intégré de 20 mm et last but not least une élasticité latérale réglable de 4 à 10 qui l’apparente à une fixation de sécurité (Plum Guide, Speed Turn) plutôt qu’à une course (à "déclenchement"), le tout pour 430 gr/paire (avec les vis). Le cercle sera complètement fermé quand il y aura une fourchette de 7 (aujourd’hui 6,8,10) et que la première cale sera à 35 mm ce qui dispense d’avoir recours à la position "à plat". Pour le moment je conserve mes Dynafit Superlite 1 à trois positions (avec bâton) et une cale 1 à 32 mm


Messages et Commentaires ...
  • 19 juillet 2020 MAN - Avis skis

    Hello ;
    je n’ai pas eu le temps de faire de retour sur les skis. Je te rejoins sur ton avis concernant le VTA98. Très bon skis, je mettrai en bémol la glisse du ski, il faut bien l’entretenir. En cette fin de saison je suis passé au scott speed guide 89. Je n’ai pas eu le temps de le tester assez à cause du confinement (2 sorties dont une avec le circuit de la chinarde) mais le ski a l’air vraiment très bien. Léger, rigide, bonne accroche les premier test sont plutôt convaincant. Je tacherai de faire un retour en 2021. Concernant les fix les ATK crest m’ont vraiment convaincues. Hauteur de cale comme sur des race, manip facile et on peut gagner un peu de poids en enlevant les stop skis (perso je les ai gardé). Ce sont les fix que j’avais sur les VTA. J’ai aussi monté une paire de BC corvus FB avec cette fix mais confinement aussi.... J’ai décidé de repasser à une config de ski à 90 et fat car personnellement je trouve que ce trainer des 98 en permanences n’est pas pertinent. Bon été et vivement la neige !

  • 24 juillet 2020 VSH - re-test

    Salut Nicolas,

    Je comprends bien ton point de vue en faveur d’un 90 polyvalent. Pour le moment je n’ai pas été gêné par le VTA98 même si je conserve un 85 et même un 73 pour l’alpi-nordique (avec des peaux de 40 mm !).

    Je m’aperçois que nous avons donc 3 skis en commun (Himalaya, ZeroG 95, VTA98). Si tu as le temps ce pourrait être intéressant de remplir le fichier-test en y ajoutant évidemment d’autres skis. Je peux t’envoyer le fichier excel. Je précise à nouveau qu’il y a une valeur mal définie, la densité, qui suppose une surface et non une longueur. Mais avec tous les types de spatule et rocker, j’y ai renoncé. Je pense qu’on n’est cependant pas loin avec la seule longueur, surtout au sein d’une catégorie, les 85 ou les 95.

  • 25 juillet 2020 MAN - re test

    Salut,
    Tu peux me l’envoyer je penses trouver un moment durant cet été pour le remplir mais il faudra que j’inclus cet hiver le scott qui a l’air plein de promesse (même si scott a modifié son offre pour 2021 il me semble). Pour moi c’est n°1 VTA en 2 Elan et 3 ieme Og95


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP