Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[communauté] [Aravis-Bornes] Infos

Décès de Nicolas Cardin

lundi 6 avril 2009 par TASSAN Lionel

Nicolas Cardin m’accompagnait depuis près de 15 ans en montagne. C’est ensemble que nous avons appris à sortir des sentiers battus. Samedi 4 avril 2009, une avalanche l’a surpris dans les Aravis.

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris hier le décès de Nicolas, après 24h de recherches dans la grosse avalanche qui s’est détachée samedi dernier de la face nord-ouest des aiguilles du Mont. Plus qu’un ami, Nikos était à la fois le compagnon le plus fidèle de mes vrais débuts en montagne, mais aussi celui de quelques unes de mes plus belles courses à skis dans les Ecrins et le Mont-Blanc. Les mots me manquent pour en parler mais je souhaitais, ainsi que sa proche famille à qui je pense très fort, en informer tous ceux qui l’ont connu. Cette brève sera donc à son image : simple et discrète. Ciao Tintin.

Les obsèques de Nico auront lieu en la commune d’Allevard mais le jour et l’heure ne sont pas encore définis. Pour plus d’informations, je me tiens à disposition de ses amis par messagerie personnelle ( cliquer sur "lui envoyer un message").


Messages et Commentaires ...
  • 6 avril 2009 daniel bertholet - salut nico

    Une extrème gentillesse, une écoute des autres de grande qualité, nous avions skié ensemble la face Est du Moucherotte mais aussi discuté de pleins d’autres sujets avec Nicolas. Il y a des jours où je trouve la vie vraiment injuste.J’ai une pensée toute particulière pour sa petite puce encore si fragile...Salut Nico

  • 6 avril 2009 Cédric TASSAN - Bon voyage Zos’

    Un coup dur, très dur. Nicolas surnommé aussi Z’os était vraiment quelqu’un de bien. Gentil, attachant, discret, passionné. C’est une triste nouvelle. J’ai bien entendu une pensée envers sa famille et aussi pour sa petite... Allez Z’os, bon voyage

  • 6 avril 2009 LAL - Ciao Nico

    J’aurais aimé croire à une nouvelle facétie de ta part. Mais non cette fois pas de blague, que la cruelle vérité.
    Une pensée pour ton entourage. Ciao Nico.

  • 6 avril 2009 NMO - Salut Tintin

    Cardinos,mon pote ,mon ami,plus de cinq ans que la complicité s’ était installée entre nous, depuis que Lio nous avait présenté au cours de cette journée autour de la Vaudaine. Calme, discret,plein d’ humour, c’ est toujours en rigolant que nous descendions les pentes et les couloirs. Excellent skieur, toujours souple sur les jambes, tu avais une éthique : ne pas "saboter" une pente : tu attendais les bonnes conditions et tu descendais le plus proprement possible, en réalisant et en enchaînant les beaux virages. Propre,efficace,précis, ta façon de skier tu l’ appliquais aussi au travail où tu ne quittais pas ton bureau sans que tout soit nickel. Amoureux de la nature et des voyages, nous avions passé trois semaines fabuleuses entre animaux de la savane et Kili en Tanzanie.Tu aimais aussi les enfants : partager des moments privilégiés avec ta petite fille Evie t’ apportaient un enrichissement sur le plan affectif et émotionnel dont tu me parlais beaucoup, souvent. Mon ami, nous avions de beaux projets ensemble, de belles pentes à réaliser : ta pensée m’ accompagnera à chaque virage et je te promets de le faire à ta manière : propre,efficace, avec la beauté du geste.Je pense à ta famille et ta fille et partage avec eux cette terrible épreuve.

  • 6 avril 2009 MLF - MLF

    Première sortie avec Nico, il m’a engueulé sur le sommet du Mirantin !...mais derrière ce caractère Savoyard se cachait une tête de gros déconneur avec qui j’ai partagé des sorties inoubliables dans une peu tous les massifs. Le rendez vous était fixé, conduite à la Savoyarde, il arrivait à l’heure à fond au point de rencontre. Puis Nico finissait dans l’approche en voiture à 5h du matin son plat de la veille directement dans la casserole, la journée allait être dur, dur de garder un rythme sans rigoler à toutes les conneries qu’il pouvait sortir ! Malgré son mal de dos, il enchaînait discrètement les sommets avec une grande connaissance et toujours un grand plaisir.
    Après une grosse chute de neige, je pars avec des amis aux Grandes Lanches, Nico avait décliné l’invitation, préférant s’occuper de sa fille adoré ; il nous suivra soucieusement à la jumelle et nous accompagnera pour le final au bar ; Le nordiste, p’tit kiki, ... Nico, je suis sà»r que tu continueras a nous suivre en montagne.... salut le Savoyard.

  • 6 avril 2009 ODL - Salut mon Grand

    Nico mon ami,

    Ce soir j’ai mal. Tu vas nous manquer...Veille bien sur nous.

  • 6 avril 2009 JIB - au revoir

    J’ai eu l’occasion de skier deux fois cet hiver avec Nico. Décontracté, abordable et souriant. Pas de faux semblant derrière ses petites lunettes rondes. Lors de cette montée au Grand Perron, nous avons fait une pause au soleil. Ambiance décontractée, ton léger, quelques victuailles déballées et on repart dans une neige restée froide. Pour pouvoir continuer à discuter, Nico refait une trace à ma hauteur, tandis que je monte tranquillement dans la bonne trace faite par Justin et Olivier plus loin devant. Un peu plus haut, il insiste pour m’enlever méticuleusement les énormes bottes de neige collées sous mes skis. Gentillesse. Puis me conseille de viser les zones plus dures pour ne plus botter ; merci du conseil Nico ;). S’en suit une jolie descente, où son style sans bavures fait de lui un joli sujet de photo. La fin est longuette, "sa copine la hernie" comme il dit, vient le gêner. Eclats de rire dans la voiture, où l’imagination est au service du burlesque. "J’aime bien la provoc’ et prendre les gens à contre-pied", m’a-t-il écrit par la suite. Ce contre-pied là, il fait très mal. Courage à la famille et aux proches.

  • 7 avril 2009 LTA - obsèques

    Les obsèques de Nicolas auront lieu en la commune d’Allevard-les-Bains (Isère) jeudi 9 avril à 14h. Me contacter pour le lieu précis de RDV.

  • 7 avril 2009 Jean-Christophe Godin - Salut

    Curieusement, ce n’est ni la montagne, ni la neige qui avait croisé nos chemins, mais le boulot... Une direction d’agence que j’ai laissée à l’été 2003 à Annecy, que tu avais reprise depuis ; l’occasion de quelques rencontres, de quelques échanges sur la montagne et le ski, et toujours cette idée idiote "qu’on aura toujours le temps d’en parler..." et comme d’hab’, on n’a pas eu le temps. Une pensée pour ta famille, et bon voyage.

  • 7 avril 2009 LTA - rectif

    Les obsèques auront lieu même jour même lieu à 15h

  • 7 avril 2009 VSH - rigoureux et chaleureux

    J’ai peu connu Nicolas mais il m’a laissé une forte impression au cours des quelques belles courses que nous avons faites ensemble. Il parle d’un ton ferme mais en souriant, en s’intéressant à l’autre. Il est particulièrement cruel que ce grand skieur soit emporté par une avalanche de neige molle venue du haut, alors qu’il préférait, m’avait-il confié un jour, la neige dure sur les pentes raides, même exposées. Autre signe d’authenticité.

  • 7 avril 2009 JAD - Arvi garçon !!

    Putain Nico, ça allait bientôt faire un an qu’on partage ensemble la montagne et elle a décidé de te garder, dur !

    D’entrée de jeu, et même si ça a commencé par un bon but au Roignais, ça a collé entre nous :
    même façon de voir les choses en montagne, même envie d’originalité, et du coup pas mal de projets communs, dont certains nous avait réuni régulièrement cette saison avec également Mick et Oliv’.

    A chaque sortie on faisait le plein de vannes et autres galéjades.
    On s’était même crée un compte-temps où mes pannes de réveil chroniques étaient compensées par ta rapidité légendaire pour les manips. 1 partout balle au centre !!

    Tu nous manques déjà
    Pensées à toute la famille et aux proches.
    Arvi pa

  • 7 avril 2009 david aubertin - la montagne ....

    je ne connaissais pas Nicolas mais j’étais au Mont charvin ce 05 avril .Les conditions étaient sures , la neige béton ( en face ouest ) et le risque très limité : la montagne , on l’aime et parfois elle sait douloureusement nous rappeler qu’elle est imprévisible . Il est mort en exerçant sa passion et mes pensées vont a sa famille .

  • 8 avril 2009 Danièle Cogne - Tout comme David

    Tout comme David j’était au Charvin. Sur le parking nous étions tous scotchés devant cette improbable coulée sur toute la largeur de la montagne avec l’angoisse de savoir si vraiment le ski dont on nous parlait appartenait à un skieur. Ce qui allait devenir la réalité. Je peux confirmer à ses proches qu’il n’y a pas eu de prise de risque inconsidéré. Au revoir à un ami d’une grande communauté, celle des skieurs de randonnée. Nous serons nombreux à penser à lui chaque fois que nous serons dans ce lieu magique qu’est le Charvin. Toutes mes pensées à sa famille.

  • 10 avril 2009 christine thierry-glo - très triste, très peinée

    j’ai appris la disparition de Nicolas, ce jour, sur l’autoroute.
    Je ne le connaissais que professionnellement et échangions encore quelques propos jeudi dernier lors d’une réunion de travail ; il me confiait alors être très préoccupé par un chantier.
    Sa simplicité, discrétion et professionnalisme en avait fait un ami auquel je pouvais parfois parler de ma fille handicapée.
    Son départ me touche beaucoup et mes pensées vont à sa famille et à ceux qui lui étaient chers.

  • 13 avril 2009 Guillaume HUG - Bon voyage Nico

    Je voudrais dire ici combien j’ai été choqué et peiné d’apprendre le décès de Nicolas qui éait mon cousin par alliance. Je me souviens d’un garçon aux qualités rares, attachant, loyal, calme, simple, sachant rester discret quand il le fallait, et se mettant à la portée des autres. Pour ma part, il a su se montrer présent et m’aider à un moment où j’étais à la dérive.

    Curieux de découvrir les beautés des montagnes qui nous entourent, il aimait partager cette passion avec ceux qui y étaient également sensibles et suscitait l’envie de longues conversations sur ce sujet.

    Je garderai le souvenir des moments chaleureux passés avec lui comme une soirée cinéma sur la montage, un resto, une via ferrata à La Bastille et d’autres randonnées.

    Aujourd’hui, en ces moments de deuil, je pense à ses proches mais surtout à sa jolie petite Evie qui si jeune va devoir faire face à la douloureuse absence de son papa. Je partage sa jeune souffrance et souhaite bon courage à tous.

    Et à toi Nico, je dis au revoir et bon voyage dans ton paradis blanc,

  • 14 avril 2009 Pierre-Yves ANTRAS - Une bien triste nouvelle

    Je viens d’apprendre cette nouvelle et je voulais dire à vous tous, ses amis et sa famille, combien nous apprécions Nicolas dans le monde professionnel du logement social. Sérieux, compétent à l’écoute et disponible.
    Veille sur nous Nicolas et merci de ce que tu nous as fait partager.
    Bien tristement.

  • 16 avril 2009 Mickaë l Souveton - Salut Nico

    Je viens enfin de pouvoir me connecter à internet et je lis avec la plus grande tristesse tous vos messages...sans parler des terribles photos de la face entièrement balayée par l’avalanche...
    Pas grand chose à dire de plus, mais même si notre rencontre était récente que de souvenirs...bien sà»r il y a eu quelques jolies pentes au printemps dernier, de beaux circuits cet hiver et même un peu de grimpe l’été dernier ! Mais surtout, je me souviens de toutes ces virées notamment avec Justin et Oliv à se chambrer les uns les autres et à blaguer tout en poussant les skis. J’en étais arrivé à aimer les sorties plus pour l’ambiance de franche rigolage que la qualité du ski...je me souviens encore de tous ces repas et soirées passés ensembles parfois avec ta petite Evie, de ces baignades dans la piscine familiale...
    C’est dur, J’ai parfois encore l’impression d’entendre ta voix.
    Au revoir.

  • 17 avril 2009 lionel vially - tchao Nico

    La montagne est si dure parfois....de retour de raid j’apprends le même jour ta disparition ainsi que celle de Sofie dans le Queyras....
    J’ai quelques photos de toi avec Olivier, Mick et Justin au sommet de Chaurionde...je souris rien que d’y penser..je ne sais même pas si tu auras eu le temps de les voir ?
    les mots me manquent...merci pour ta bonne humeur et le plaisir de skier avec toi.
    Tchao Nico !

  • 8 mai 2009 Xavier Cardin - Tonton Zos

    Salut Zos.
    Merci à tous pour ces messages plein d’amour et de respect. Mes parents et moi-même, son frère, y sommes très sensible. Cruel surprise que cette disparition rapide.
    La montagne est aussi ma passion, mais avec une autre pratique, le free ride, que se soit en ski, en télémark ou en snowboard. Nous avons évolué avec Nico dans le même univers blanc et pentu, mais chacun dans notre bulle en regardant celle de l’autre de loin, respectueusement. Je découvre aujourd’hui l’ampleur de sa personnalité et de ses qualités.

    - Nico tu as toujours eu le gout pour l’authentique, et je suis heureux que la montagne t’ais apporté tant de joies et de réconforts. Tu as relevé un véritable défi en combattant et en dépassant ton vertige. Ton courage et ta passion savaient provisoirement balayer tes douleurs dorsales pour laisser places à des vagues de plaisir et d’adrénaline. Mais c’est cette merveilleuse amitié qui vous lient tous qui t’as amené si haut si loin, dans les Alpes, les Andes, les Fjord et là bas jusqu’au Kili. Respect pour ce que toi et tes potes avaient accomplis ces 10 dernières années. Tu t’es entouré d’un vrai groupe, chacun avec un sens aigu du partage, de la loyauté et de la rigolade. Merci à tes amis d’avoir toujours été là, jusque dans ces moments de deuil.
    Vos témoignages sont touchants, émouvants.

    - Je suis extrêmement triste qu’au moment ou nous étions plus proche l’un de l’autre que nous ne l’avons jamais été, tu te sois envolé et m’ai laissé face à une profonde tristesse et un réel vide. Notre Noë l à était particulièrement magique, ta petite Evie et mon petit Loé gesticulants sur des rythmes entrainants, tu t’étais même laissé aller à quelques terribles pas de danse sur de la drum & bass, malgré ta copine la hernie. Merveilleuse soirée pleine de rire et de complicité qui accompagnerons nos souvenirs à tous les 3 : ta fille chérie Evie, ton neveu Loé qui t’aime énormément et ton frère.
    Nous nous étions promis que nos enfants seraient le ciment de notre lien et que nous pourrions partager nos passions et notre savoir faire ensemble avec eux. Je tiendrais ma promesse dés l’hiver prochain en accompagnant Evie sur les skis pour lui transmettre, comme disent tes amis, le gout de la belle glisse, le gout des belles courbes. Ce ne sera pas toi qui amènera Loé, qui devient un excellent petit glisseur, planter son premier piolet, sa première ascension, faire son premier sommet. J’aurais adoré.
    Je t’espère aujourd’hui léger et soulager de tes maux, en route vers une voie pure et douce. Ta disparition n’est pas une fin mais un nouveau départ.


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP