Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
Matériel

Dynafit failure

samedi 22 janvier 2011

Here presented are photos and testimony of a total binding failure while skiing the Dynafit FT binding.
I am 6’2", 185lbs on Factor Boots and Megawatt skis 2008 model (white).
The bindings that failed were FT 92mm binding (re-fitted with 110mm breaks), Din 12 and purchased in France on March 2010. The bindings were mounted with a jig by a Dynafit certified technician on a new pair of skis.
The bindings had roughly 30 days of use before failure occurred. The heels were set at 12, a turn left from maximum.
The toes were locked.
I had experienced a toe pre-release one and two days prior in totally different situations - one just after the first turn off the lift and the second on a high speed ride through a low-angle field of broken-crud studded with hard snow chunks. I felt right away that
both of these pre-releases were strange, as I have been skiing Dynafits for ten years with no previous problems in similar conditions. I checked the toes for cracks and verified that there was no ice under the boot or in the toe piece among possible causes.
It is my guess that the toe piece plate was already cracked and weakened, but not completely sheared yet, as seen in photo. But I did not know this at the time as the crack must have been hidden from view.
On the third day, during a traverse on soft snow at medium to high speed, the binding suddenly released at the toe for no reason and the ski shot out from under me. I made a controlled fall and discovered the toe piece had failed.
I was lucky not to have hit a tree or rock.
If the failure had happened earlier in the run, there is a good chance I would not be alive to tell this story.

Cause of failure appears to be from two different reasons :

-  1 The newly designed torsion-bridge under the FT Toe Piece creates a "lever effect" which I believed caused the failure by adding additional stress just under the screws, as seen in the photo.
The ST and TLT models for example do not have the torsion-bridge and their toe plates are a lot wider and thus give a wider distribution of force around the toe piece screws.

-  2 The exposed metal of the broken toe piece exposes white looking spots in the metal itself which begs the question as to Dynafit’s quality control and quality of the metal itself.

Conclusion : The FT series torsion-bridge causes additional torsion to the toe plate screws which can result in unpredictable pre-releases and/or complete failure in the form of shearing of the metal toe plate around the screws. Serious injury or Death can result from such an unpredictable failure.
There is no doubt that the new torsion-bridge can not handle mixed/hard conditions under higher speeds when skied with a combination of a 4 buckle Freeride type-boot (e.g.Factor) and fat skis 110mm underfoot or greater (125mm under foot in my case).

Thus, the FT is simply overwhelmed at the toe piece because of the poorly designed FT torsion-bridge.

Dynafit, in their description of the FT on their website states :

The patented mechanical four-point link between binding and boot, along with the intricate torsion-bridge between toe and heel, provides a previously unknown degree of force distribution to the ski.

Ironically, it is my belief that the torsion-bridge actually creates additional weakness to the toe piece by increasing torsion directly under and around the toe-plate screws, especially when used with fat skis.
Also, it may be possible that there was a quality issue with the metal used.
However, upon receipt of the broken binding, Dynafit never requested a serial # for the binding which leads me to believe that they were not concerned about faulty metal/poor quality control.
However, it is possible as well that the metal used in the toe-piece is of inferior quality and this is also what added to the failure, or was possibly the principle cause.
This would require a detailed study, which Dynafit has not undertaken to my knowledge.

Incidentally, last winter here at the same ski area, another Dynafit FT failed exactly at the same place in the toe piece through sheering ; the skier was of similar build, with a similar fat ski/stiff boot combo.

After 10 years of skiing 500 plus days on Dynafits I have never experienced any seriouys problems of this nature. I have not only skied many rare steep descents with Dynafits, but I have convinced many friends to trust their lives with the Dynafit binding system.
Now, I have serious and well-founded doubts that the Dynafit binding system, FT 12 or others, can safely handle the additional torsion and power created by the modern Freeride Boot/Fat Ski combo when skied aggressively in mixed conditions and terrain.

I warn all Dynafit users to seriously consider the consequences of a failure as described and documented here.

- I will continue to use my Dynafits (without the torsion-bridge of course !) but I refuse to use FT’s or other Dynafit models for lift-accessed freeriding involving high speeds and high torsional forces in mixed snow conditions.
Please spread the word about this failure of the FT, and the risk it poses.

- I believe Dynafit has known about this problem since 2010 and that they have kept such failures quiet as they hurriedly designed a new toe piece/ torsion-bridge to prevent future failures as I have described here.
It will be interesting to know if anyone else has experienced similar failure with FT torsion-bridges.

- Hopefully Dynafit will both warn its customers of potential and sudden failure of it’s FT Binding series, as well as make the needed improvements to avoid any future failures. If not, I sadly predict serious injuries/fatalities in the near future among Dynafit users, especially those with FT torsion-bridges.
Sincerely
Colin SAMUELS
La Meije, France
January 21st, 2011

Version en français par Colin Samuels

Ici sont présentées des photos et un témoignage relatant la casse d’une fixation Dynafit FT au cours d’une session ski.

Je fais 1m87cm et 85 kilos ; je skie avec des chaussures Factor et des skis Megawatt modèle 2008 (blanc).
Les fixations qui ont cassé étaient des FT 92mm (ré-ajusté avec une plaque 110mm), Din 12 et achetées en France en Mars 2010. Les fixations ont été montées avec un gabarit par un technicien certifié par dynafit, sur une paire de skis neufs.

- Les fixations avaient plus ou moins 30 jours de ski avant que la casse n’arrive. Le talon était réglé à 12, un tour vers la gauche par rapport au maximum.
L’avant était bloqué.

- J’avais eu un déblocage de l’avant "inattendu" un et deux jours avant dans des situations totalement différentes- un juste après le premier virage et le second à haute vitesse sur un terrain peu pentu avec de la neige dure travaillée ("broken-crud studded with hard snow chunks").

- J’ai de suite senti que ces deux déchaussages étaient étranges, car j’ai skié des dynafits pendant 10 ans sans jamais avoir de problème dans des conditions similaires. J’ai vérifié la partie avant pour voir si il y avait des fissures et vérifié qu’il n’y avait pas de glace sous les chaussures ou dans la fixation, parmi les causes possibles de déchaussage.
Je suppose que l’avant de la fixation était déjà fragilisé et fissuré, mais pas complétement cisaillée, comme montré sur la photo. Cependant je ne savais pas cela à ce moment car les fissures devaient probablement être cachées.

- Le troisième jour, pendant une traversée sur de la neige molle à moyenne/haute vitesse, la fixation à subitement déchaussé à l’avant sans raison et le ski est partit. J’ai fait une chute contrôlée et j’ai découvert que l’avant de la fixation avait cassé.
J’ai eu de la chance de ne pas heurter un arbre ou un rocher.
Si la casse avait eu lieu plus tôt dans la descente, il y a de grandes chances que je ne serai plus là pour raconter ça.

La cause de la casse semble être du à deux facteurs :

1) Le nouveau pont de torsion ("torsion bridge") sous l’avant de la fixation crée un "effet levier" qui je pense a causé la casse en ajoutant une contrainte au niveau des vis, comme montré sur la photo.
Les modèles ST et TLT par exemple n’ont pas ce "pont de torsion" et leur plaque avant sont bien plus larges et donc donnent une meilleure répartition des forces autour des vis.

2) La partie visible du métal de la pièce cassée montre des points blancs dans le métal ce qui pose la question du contrôle qualité de dynafit quant au métal.

Conclusion : Le "pont de torsion" de la série FT crée une contrainte supplémentaire sur les vis de la partie avant qui peut avoir comme conséquence un déchaussage inattendu et/ou une casse totale sous la forme d’un cisaillement de la partie métallique, autour des vis. Des blessures sérieuse ou la mort peuvent survenir de cette casse.
Il n’y a pas de doutes que le nouveau "pont de torsion" ne peut pas supporter des neiges difficiles à haute vitesse lorsque l’on ski avec des chaussure performantes et des skis "fats".

En effet, la FT est simplement "dépassée" à l’avant à cause du mauvais design du "pont de torsion".

Dynafit, dans la description de la FT sur leur site web, dit :

Le mécanisme breveté de fixation à quatre points entre la fixation et la chaussure, de pair avec le "pont de torsion" entre l’avant et le talon, procure une répartition jamais atteinte des forces dans le ski.

Ironiquement, mon avis est que le pont de torsion crée en réalité une faiblesse supplémentaire de l’avant de la fixation, en augmentant directement la torsion sous et autour des vis, surtout lors de l’utilisation de skis fat.
De plus, il est possible qu’il y ait un problème avec la qualité de métal utilisé.
Cependant, après réception de ma fixation cassée, dynafit n’a pas procédé au numero de serie ou autre details de ma fixation casee, ce qui me fait croire qu’ils ne se préoccupent pas du contrôle qualité de leur métal.
Cependant, il est tout aussi possible que le métal utilisé soit de qualité inférieure et que ce soit un facteur qui ait participé à la casse, ou en soit la cause principale.
Cela nécessiterait une étude détaillée, ce que dynafit n’a pas entrepris jusqu’ici à ma connaissance.

Entre parenthèse, l’hiver dernier dans cette même station, une autre fixation FT a cassé de la même façon, le skieur avait la même carrure et le même type de matériel.

Après 10 ans et plus de 500 jours d’utilisation des dynafits je n’ai jamais été confronté à un problème semblable. Je n’ai pas seulement skié beaucoup de pentes raides peu parcourues avec des dynafits, mais j’ai aussi convaincu beaucoup d’amis de confier leur vie aux fixations dynafit.
Maintenant j’ai de sérieux et bien fondés doutes sur le fait que les fixations dynafit, FT12 ou autres, puissent endurer en toute sureté l’utilisation d’un combo chaussures rigides/ gros skis lorsque le ski se fait sur neige difficile et de manière agressive.

- J’avertis tous les utilisateurs de dynafit et leur conseil de penser aux conséquences d’une casse similaire à la mienne.

- Je continuerai à utiliser des dynafits (sans pont de torsion bien sur !) mais je refuse d’utiliser des FT ou autre modèle dynafit pour des pentes accessibles en remontées avec du ski à haute vitesse en conditions difficiles.

- Merci de passer le mot sur cette casse et le risque qu’elle pose.
Je suppose que dynafit à connaissance de ce problème depuis 2010 mais garde le silence en se dépêchant de concevoir une nouvelle pièce qui évitera ce genre de casse.

- Je suis intéressé par tout retour d’expérience concernant une casse similaire avec un pont de torsion FT.

- J’espère que dynafit avertira ses clients du risque potentiel posé par la FT, et fera les améliorations nécessaires pour éviter une casse similaire dans le futur. Sinon, je suis triste de prévoir des blessures sérieuses ou fatales dans un futur proche chez les utilisateurs de dynafit, particulièrement les possesseurs de ce modèle.






Messages et Commentaires ...
  • 27 janvier 2011 VSH - traduction en Français

    La version française se trouve à la suite du texte originel en anglais


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP