Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
Matériel

Garmont Axon : Une megaride plus rigide ?

dimanche 6 avril 2008 par WIRSCHING Nicolas (+)

Bilan après 2 jours d’utilisation (en toutes conditions !)

En voyant l’état actuel de mes Garmont MegaRide (chausson détruit , beaucoup de jeu au niveau des rivets dans la coque) , j’ai décidé d’investir dans un nouveau modèle...La Garmont MegaRide est ma premiére chaussure de ski de rando , mais après 2 ans et demi de bon et loyaux service elle est dans un bien triste état !

L’offre actuel

Pour ma pratique : Dynafit zZzero , scarpa Spirit 4 , et la Gignoux XP500(version montagne).

->J’ai trouvé la Dynafit bien molle...

->La scarpa ne convient pas à mon pied

->La xp500 équipé "montagne" , semelle vibram , crochet , protège-pierre. Chaussure super légère , bien rigide, mais un peu cher pour moi et peut être trop fragile ?

Du coup j’ai acheté les Garmont Axon , qui sont ni plus ni moins que des Endorphin avec insert low tech.

Le test

2 jours consécutifs : Grande Casse et un tour dans Belledonne , deniv : 4700m .
Tout type de neige (croute , poudre , piste de ski , neige dure avec relief...)
Tout type de terrain (pente raide , long plat , marche et peau)

La montée
Point faible...
En peau la rigidité latéral se ressent déjà à la montée ce n’est pas génant , ce qui est gênant c’est le manque de déroulé du pied (on le sent uniquement dans les zones de faible déclivité , ou on force l’allure).
A pied , le manque de flexion (un peu moins que sur une Megaride) peut être gênant sur des longues marches d’approche (la paire de basket devient indispensable !)
En crampon , pas de gène particulière (un peu de mal au coup de pied , mais après un fort dénivelé !)
Le poids : Plus lourde qu’une Megaride , ce n’est clairement pas une pompe de course , la différence de poids ne m’a pas gêné.

La descente
Son point fort !
On se rapproche clairement d’une chaussure de ski, en station je tourne sur des Lange 120 et pour moi le flex de l’Axon doit être autour de 90-100.
En neige difficile , quand la Megaride plie en deux : l’Axon fléchie un poil !
En croute la précision de conduite se ressent, j’ai eu l’impression de skier en hors piste de station.
La différence en pente raide n’est pas flagrante , même si la confiance est plus importante , dans les faits cette chaussure n’empêche pas se retrouver "à cul" lorsqu’on se fait surprendre ! Les changements de neige se font sentir directement dans les cuisses , agréable quand on ski nerveusement mais plus fatiguant.
En neige dure ou piste de ski , elle est plus précise et transmet directement l’info au ski , en gros on redécouvre son ski. J’ai toujours pensé que ce n’est pas la chaussure qui doit travailler mais le ski ; cette chaussure me le confirme.

Conclusion
Usage : 70% montée et 30% descente ?
Pour moi ces chiffres ne veulent rien dire en rando ! J’accorde beaucoup d’importance à la descente , mais il faut que la montée se déroule bien en prenant également du plaisir. Je vais réserver cette chaussure pour les descentes techniques et les neiges difficiles. En gros je ne jette pas mes Megaride !

J’espère que ces chaussures résisteront mieux au temps que mes Megaride , dixit le VRP Garmont :oui, l’avenir le certifiera... ou pas !



axon
Messages et Commentaires ...
  • 8 avril 2008 Etienne Haller - confirmation

    Merci Nicolas pour ce retour. Cela confirmes mes impressions "in vitro". La Axon (comme l’Endorphin et l’Adrenaline) propose une meilleure tenue que la Mégaride ou la ZZero, elle n’a pas tendance à s’écraser en flexion au niveau du coup de pied.
    Question chaussant, elle convient au pieds fins (grosso modo même volume mais plus ferme que la Megaride).
    Reste plusieurs questions :
    le vieillissement ? C’est un gros point faible des Megaride. A ce prix , c’est se moquer du client.
    Le poids : on est presque à 1 kg de plus qu’une Megaride, déjà pas très légère.
    Le prix : on va pas nous faire croire que l’on paie le R et D ! Garmont a rajouté des inserts aux Endorpin, virant au passage le carbone et la semelle interchangeable (question d’épaisseur pour compatibilité inserts, paraît-il ?) puis à gonfler le prix de 75E !!

    Perso j’attends beaucoup de la gamme Black Diamond 2009, qui semblerait enfin renouveler l’offre. Reste à voir si le chaussant conviendra à nos pieds...(Quand les fabricants proposeront-ils des coques de largeur différentes ??)

  • 9 avril 2008 François Gouy - Black Diamond

    Une des chaussures de Black Diamond est en test à Chamonix chez Snell : selon les dires des vendeurs, elle chausse pas mal large.

  • 11 avril 2008 Emmanuel B. de Haller - Quelle Zzero

    Quelle Zzero sert de comparaison à l’Axon ? Il y a beaucoup de modèles dont la fameuse 4C qui est ma fois très rigide.

  • 14 avril 2008 Etienne Haller - Et la Radium ?

    Merci François ! C’est ce que je craignais... Des infos sur la Radium qui semble apporter une amélioration significative de l’offre chez Garmont ??

  • 17 avril 2008 Bertrand Salingue - A peu près le même constat que Nico

    J’ai également des mega-ride vieillissante (tiens tiens, 2 saisons et demi également avant de voir qu’elles s’assouplissaient). J’ai investi sans regret dans l’Axon. J’ai d’abord été surpris par le poids mais le jeu en vaut la chandelle à la descente. Depuis, j’ai quand même emmené mes Axon en raid sans souffrir. J’ai pu fractionner à la montée sans soucis (50 mn pour un chamechaude). Bref, si on n’est pas dans une optique compet ou raid en total autonomie, la Axon est peut-être la meilleure chaussure du marché pour ceux qui ont le pied fin et des inserts low-tech. Là où je ne rejoins pas trop Nico c’est que je n’ai senti aucune différence à la montée avec la mega-ride en termes de déroulé de pied et le surplus de rigidité ne me gène absolument pas.


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP