Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[BDS] [climat] [geopolitique] [press&web] [voloblog] Infos

2016 : BEAUF = 4, BOBO = 0

Brexit, Trump, Fillon, Renzi-out

lundi 9 janvier 2017 par SHAHSHAHANI Volodia

Quel rapport entre les prolétaires de Liverpool, les rentiers de Fillon, le Ku Klux Klan et les Cinque Stelle ? Aucun. C’est chez les battus qu’il faut chercher la relation. A chaque fois c’est la trinité oligarchie-medias-politiciens qui se fait écraser (comme en 2005 en France avec le non au TCE, alors plaidé par 99,99% de l’appareil de propagande). Avec la cuisante défaite subie en Syrie par la coalition djihado-occidentale, les media mainstream qui ont soutenu ces crimes comme ces consultations sont en train de perdre les pédales et appellent à la censure des sources d’information alternatives.

Bye Bye Obama, sans regrets

A tout se(a)igneur tout honneur, commençons par le bobo en chef de la planète, Barack Obama. Il va dégager avec le bilan suivant :
- il a échoué à faire présidente la candidate de l’AIPAC et de Wall Street.
- Guantanamo toujours pas fermé 15 jours avant la fin de son second mandat.
- échec humiliant en Syrie où il espérait renouveler le coup libyen du "leading from behind"
- Chelsea Manning n’a pas été libérée, Julian Assange et Edward Snowden sont toujours inquiétés.
- Pour finir, le mauvais joueur a tenté avec la CIA et les media de remettre en cause l’élection de Donald Trump : tentative sanctionnée par un échec. Peu importe, avant de partir, encore un petit geste mesquin avec l’expulsion de diplomates russes
- La colonie sioniste qui occupe la Palestine s’est étendue comme jamais pendant les 8 ans de ses deux mandats pour se terminer par une assistance militaire record. Poudre aux yeux pour finir avec l’abstention au CS-ONU sur la condamnation de la colonisation en Palestine occupée (résolution sans l’ombre d’une contrainte, donc Israel s’en tape comme d’habitude). Il s’agit encore de psalmodier la chimère de la solution "à deux états".

Le système idéologique qui commence à prendre l’eau repose toujours sur une poutre centrale, le sionisme, à laquelle la culture bobo du mainstream a accroché au fil des ans des thèmes du 68-isme autrefois émancipateurs et aujourd’hui oppresseurs tels que : laïcisme, féminisme, écologisme.

Laïcisme et "féminisme" sont souvent liés, particulièrement sous le régime Hollande-Valls.
- Ici agression socialiste à l’Assemblée Nationale contre la mère d’une victime de Mohamed Merah.
- la ministre dite du "droit des femmes", Laurence Rossignol sur le voile et les "nègres"
- la milliardaire Bleustein-Blanchet-Badinter qui appelle au boycott des vêtements feminins islamiques tout en assurant la communication de l’Arabie Saoudite.
- anti-femme aussi, co-propriétaire du groupe "Le Monde", l’oligarque socialiste Bergé
- pas de différence avec la police municipale d’Estrosi dépêchée pour déshabiller une femme qui avait le tort de ne pas vouloir se baigner en string.
- pas non plus de différence avec le Front National pour le socialiste Valls, qu’il s’agisse de Burkini, ou de soumission à "Israel", voir ici à 4minutes

L’écologisme est la quatrième pièce de cette idéologie bobo qui prend l’eau. C’est accessoirement un repli pour politiciens recalés à la recherche d’un maroquin : les Placé, de Rugy, Pompilly, Benhamias &co ne s’en cachent même pas.

Mais c’est surtout un alignement inconditionnel sur le bellicisme occidental. Après la déroute de l’agression djihado-occidentale contre la Syrie, un appel à manifester contre la libération d’Alep (qui fera un bide) est lancé par le candidat EELV Yannick Jadot et son compère Cohn-Bendit. Rien à envier à la brochette de référence
Ils se retrouvent avec la fraction "droite" du camp bobo, celui des Kosciusko-Morizet et Juppé, le destructeur de la Libye avec Sarkozy, Fillon et Longuet. Collusion et affinités entre ces deux faces du "Libéralisme-Libertaire". [1] Et maintenant, Juppé, ce candidat de "consensus", imbattable il y a encore quelques mois est KO.Collusion annoncée ici il y a un an. La caste s’efforcera de le remplacer par une quelconque macronnerie.

- Avant tout, l’écologisme est devenu une religion, augmentée depuis la création du GIEC. [2]. Emettre un simple doute sur le RCA (réchauffement climatique anthropique) se traduit par un licenciement, ou par l’insulte suprême de "négationnisme", proférée par l’écolo Alain Lipietz. Pour le moment le lavage de cerveau est encore à son zénith pour donner l’impression que la religion anthropochauffiste serait largement partagée dans la société à défaut de l’être chez les scientifiques indépendants.

C’est peut-être ici que l’oligarque momentanément échappé du troupeau (Trump) pourrait servir en veillant à ce que les crédits de recherche ne soient plus orientés exclusivement vers les labos qui "cherchent" à prouver ce que les politiciens leur demandent de trouver (réchauffement anthropique via c02). Voilà à quoi nous en sommes réduits : espérer que le lobby pétrolier rétablisse un peu d’équité entre les chercheurs ce qui n’est évidemment pas du goût de la presse militante.

En matière géopolitique, le beauf Trump semble avoir mieux compris le message d’Huntington que le bobo Obama : éviter de pousser la Russie dans les bras de la Chine (voir ici)..
Quant aux Palestiniens, ils n’ont rien à espérer du milliardaire à moins que ne se réalise la curieuse "prophétie" d’Israel Shamir. Bien avant l’élection on savait dans quel camp Trump trempait. Ce qui est vrai outre-atlantique vaut aussi pour le parti Beauf de chez nous, le Front National depuis longtemps couché devant les sionistes. Simplement le CRIF lui fait (encore un peu) la gueule.

Dégâts collatéraux

Le boboïsme (collusion gauche-droite) n’est pas si récent : il s’est construit depuis la fin des années quatre-vingt. Dans ce troc, la droite a apporté le discours social (anti) et la gauche le "sociétal", le tout étant asséné par les media possédés par quelques milliardaires. et qui plus est financés par les impôts des citoyens. Les mêmes éditocrates se retrouvent dans le service dit "public" avec en bonus matinal du Cohen-Guetta (France-Inter) ou du Couturier (France-Culture). Si les politiciens doivent se rendre périodiquement aux urnes pour être jugés, la caste intello-médiatique qui les formate est inamovible. [3]

La bonne nouvelle pour la liberté d’expression c’est l’effondrement de certains de ces titres.
Une autre source de satisfaction est la vieillesse des auditeurs des radios-système, ce qui, sans faire dans le jeunisme, tend à montrer qu’elles sont aussi sur la pente descendante.

La nouvelle inquiétante c’est la mobilisation de la caste - en concertation avec le pouvoir politique - pour museler les sources d’information qu’elle ne contrôle pas.
Ce n’est pas nouveau.
- Déjà en 2014, Christophe Barbier, éditocrate de l’Express (propriété de l’Israélien Drahi comme le tabloid Libération), se déclare partisan d’une censure à la chinoise
- Depuis que leurs mensonges sur la Syrie sont devenus évidents c’est d’abord un
déchaînement contre une journaliste canadienne par les organes de la bobosphère tels que :
Libération, Le Monde ou encore les Inrocks
Bien entendu ce galimatias est au service de la lutte contre les : "conspirationnisme", "confusionnisme", "complotisme" avec toujours la cerise "antisémitisme" sur le gâteau.
- C’est la même chose aux Etats-Unis où des titres, autrefois prestigieux (New York Times, Washington Post) ont sombré dans les poubelles du journalisme depuis au moins 2003 (la fable des armes de destruction massive en Irak).

Pour tenter de sauver ces feuilles discréditées le pouvoir politique (ou/et financier) met en place des mesures de censure.

- L’Union Européenne contre les medias russes
- Obama inclut dans le budget de la défense un véritable "ministère de la vérité"
- Des banques s’y mettent aussi
- En Allemagne le gouvernement menace Facebook de lourdes amendes s’il ne censure pas les "fausses informations"
- En France, la ministre française de la santé, Touraine, veut créer un "délit d’entrave" contre les opposants à l’avortement
- Les grands acteurs du web (Google, Facebook) sont également sollicités pour contrôler la "véracité" des informations publiées

Il sera intéressant de voir comment tourne la confrontation entre les géants de l’internet et le pouvoir politique. Peut-être pourrons-nous compter sur la résistance de groupes tels qu’Anonymous. Belle éthique en tout cas pour ce Rendez-vous fixé dans un an au groupe de Bilderberg


[1"Critique du Libéralisme-Libertaire" est le titre d’un ouvrage du philosophe marxiste Michel Clouscard, au demeurant un athlète de haut niveau (présélectionné pour le 200 m des Jeux Olympiques de Londres en 1948).

[2Sur cette religiosité, voir le livre de Rémy Prudhomme ("L’idéologie du Réchauffement" ed. L’Artilleur, 2015) dont on a un résumé ici

[3Dans La fin de l’Intellectuel français ? - La Découverte, 2016, l’historien israélien Shlomo Sand fait part de sa sidération devant cette déchéance qui, de Zola conduit à Houellebecq, Zemmour, Finkelkraut…

Messages et Commentaires ...
  • 18 janvier 2017 VSH - Manning libérée

    Deux jours avant son départ, Obama a finalement décidé de commuer la peine de la lanceuse d’alerte. Pas de clémence en revanche pour Snowden

  • 30 janvier 2017 VSH - Macronnerie confirmée

    Comme annoncé ci-dessus il y a 3 semaines, après l’échec de son candidat (Juppé), la médiacratie semble (pour le moment) se ranger derrière le banquier de Rothschild, dont les convictions sionistes sont irréprochables

    Pour le reste, on peut consulter ici un best of des macronneries

  • 5 février 2017 VSH - Ministère de la Vérité : ça vient, ç’est chez Le Monde

    - C’est la dernière trouvaille du bulletin de liaison de l’oligarchie, avec son appli DECODEX

    - Décryptage de la supercherie ici

    - Plus sérieusement, voir cette analyse de Jean Bricmont sur la crise du système médiatique

  • 9 février 2017 JIB - Ridicule

    Finalement avec ce nouvel outil au sommet de la bien-pensance, le ridicule pourrait tuer, ou en tout cas précipiter un peu plus la chute de ce titre "de référence" (!).

  • 19 février 2017 VSH - "crime contre l’humanité".

    C’est la formule employée par Emmanuel Macron pour qualifier le colonialisme. Cris d’orfraie bien sûr dans les rangs lepeno-fillonistes et pas mieux à gauche avec les propos alambiqués de Hamon et Mélenchon minimisant ce crime majeur dont l’impunité empoisonne toujours notre société. Ceci ne dédouane évidemment pas Macron de sa complaisance pour la version contemporaine du colonialisme pratiqué sous la forme de l’Apartheid en Palestine (voir ci-dessus).


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP