Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.

> Ecrire un Courrier

Courrier

Octobre 2015 - LVO

Erreur sur QUE1 course HR3


La réponse de VSH donne la réalité de la situation : il n’y a pas de passage commode pour passer du versant Ceillac au vallon d’Escreins en hiver. Celui indiqué sur HR3 page 313 et le seul. La remontée versant Ceillac est rapide d’accés depuis le collet Ste Anne et sûre par conditions correctes. La redescente versant Escreins est raide et un peu expo au départ, mais courte. Le vallon de la Font Sancte, ensuite est sans problème. Le véritable problème de cette étape et sa longueur.La remontée au col de la Coulette peut être évitée en cas de fatigue ou de mauvaises conditions du passage de la barre de l’Ubac.On rejoint Vars par la route d’été, bien glissante jusqu’au pont de Vars...aprés, il reste une heure de pilule sur faux plats.Ne pas essayer de descendre sur Guillestre,c’est rarement bon et interminable. Sur le Topo QUE1 il suffit de remplacer H3 par H18.
Il existe une trés belle manière de rejoindre Vars depuis Ceillac avec un niveau un peu plus élevé ( à la montée) et la grande forme : du replat 2685 du vallon de la Font Sancte, franchir la barre des chèvres à son point faible pour gravir la Pointe d’Esceins (3038). Skier sur le lac Vert pour remonter la combe Est du col 3061 de la Moee la Mortice nord, que l’on traverse (ou pas)pour retrouver I8 de QUE1 ou QUE2.Bon ski
Octobre 2015 - Olivier MULLIEZ

Erreur sur QUE - course HR3 ?


Bonjour,
Je prépare (avec pas mal d’avance..) un itinérant ds le queyras, massif que je ne connais presque pas. Je voudrais faire la traversée "HR3 - centre queyras" en page 313 du toponeige. Par contre quand j’essaye de voir le cheminement sur IGN, je pense qu’il y a une erreur sur l’itinéraire du J3 : "Suivre H3 jusque dans le val d’Escreins que l’on descend jusqu’à 1800m." : je ne vois pas comment on passe du Pied-du-Mezelet au Val d’escreins : H3 n’est pas du tout là, et les autres courses du toponeige permettant de basculer sont d’un niveau très très raide.
Pouvez-vous SVP m’indiquer + précisément l’itinéraire du J3 ?
Merci d’avance.
Olivier, initiateur skirando dans un club à Annecy, heureux propriétaire de l’intégrale des toponeiges ;-)
Avril 2015 - Frédéric Bunoz

Numérotation des couloirs de la Crête des Blaves (Ubaye)


Bonjour,
Il semble qu’il y ait une inversion sur la numérotation des tracés des couloirs NE de la Crête des Blaves, page 174 du toponeige Ubaye.
Si F14 aboutit à la brèche 2722m, c’est le couloir jaune indiqué F14.1. Et si F14.1 est un couloir encaissé au N de F14, c’est le couloir rouge indiqué F14.1.
Mercredi 15, il y avait encore un peu de poudre tassée dans les contrepentes N.
Décembre 2014 - Gilles Poussin

Couses autours de Névache - Course ’China-China’


Bonjour,
Tout d’abord merci pour ces guides riches, bien documentés et très lisibles : de très bon outils pour le repérage et la préparation des courses. J’ai utilisé avec plaisir le guide Cerces-Thabor-Ambin lors d’une semaine à Névache (Noël 2014 - grand beau toute la semaine). Une petite remarque de cotation, cependant sur la course J10 ’China China’ cotée 1.2 ! J’ai été très surpris par le passage de 2660m à 2860m (soit sous le col du Chardonnet jusqu’à la fin du talus sortant sur un dos moins incliné) : il m’a semblé bien raide et avec quelques petits rochers inquiétants pour cette cotation "d’initiation". En comparaison, j’ai fait la même semaine et dans des conditions très similaires
- Crête du Chatelard NE (J11.1 - 2.3)
- Pic du lac Blanc (I19 - 2.3)
- Mont Thabor depuis Granges de la Vallée étroite (G12 - 2.3)
Et toutes m’ont semblé significativement plus faciles que J10. Alors : étais-je particulièrement sensible ce jour-là (ainsi que mes 3 compagnons) ? Ou Peut-on envisager une petite révision à la hausse de ce 1.2 qui risque de surprendre d’autres skieurs ?
Merci d’avance de vos retours !
Mars 2014 - emmanuel rey

de la "décotation" générale des classiques de pente raide


J’ai remarqué ces derniers temps que les grandes lignes classiques de pente raide sont quasi-systématiquement décotées, que ce soit sur les sites communautaires mais aussi sur les toponeiges nouvellement sortis ou réédités.
Il m’a toujours semblé que la cotation reposait sur des données se voulant objectives à savoir la pente et la longueur de celles-ci. Il existe même un "cotomètre" qui semble faire foi dans le calcul des cotations.
Aujourd’hui, assez peu de pentes ont changé de pente moyenne et/ou maxi et pourtant les cotations baissent. Pour ma part je vois plusieurs explications :
- les répétitions se font quasi-systématiquement en neige poudreuse, caractère facilitant l’entreprise et amenant à faire rentrer en compte le caractère subjectif du ressenti,
- l’évolution du matériel rendant aussi les réalisations plus aisées (cf PTA),
- le snobisme et/ou l’élitisme de certains qui, faisant penser aux cotations d’alpinisme à Chamonix, conduit à cette sous-estimation, banalisant certaines lignes afin que le profane s’étant "mis terreur" dedans élève au rang de légende celui qui trouve cela trop facile.
Cette dernière réflexion plutôt provocatrice n’aurait pas lieu d’être si dans le même temps nous n’assistions pas en parallèle à une surestimation des cotations des ouvertures (ah les fameuses premières).
J’ai par ma pratique été confronté à des incidents en cours de sortie qui ont transformé un couloir de rêve gavé de poudre en un immense toboggan goulotté en neige dure, nous obligeant à skier des contre-pentes encore plus raides, bref on est passé du 3.3 au 5.4 (sic)... cette expérience m’a marqué et peut se reproduire, voilà pourquoi pour ma part il est dangereux de céder à la mode de la décote, et qu’il vaut mieux une ligne plus aisée (en bonnes conditions) que plus dure qu’annoncée. De plus décoter c’est quelque part aussi dénigrer tous ceux qui ont fait l’histoire d’une ligne en l’ouvrant, la répétant et ne trouvant rien à y redire, et ceci pendant plusieurs décennies parfois.
Et vous, vous en pensez quoi ?
Pour exemple je citerai GAB, Brèche Cordier, Infernet, écharpe N de l’Etendart, couloir W du Petit Armet, Vaccivier oriental, col N de Roche Faurio, Col N du Glacier Noir, NW du Pic Sans Nom...
0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60

Règles du courrier

- Cet espace permet aux internautes de s’exprimer sur les publications du site, d’apporter une information ou de faire part d’un point de vue.
- Le courrier reçoit aussi les communiqués de presse ou autres.
- Les messages doivent être signés et accompagnés d’un e-mail valide.
- Les règles en usage sont celles de la presse écrite. Sauf demande contraire, le courrier parvenant à volopress pourra être publié mais il ne l’est pas systématiquement.
- Les courriers peuvent être publiés in extenso ou par extraits.
- Dans certains cas une réponse est apportée.

voir aussi archives courrier

Contacter la rédaction

adresse email
accueil | espace privé | site sous SPIP