Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[communauté] [Mont-Blanc] Courses

Disparition de Stéphane BROSSE

lundi 18 juin 2012 par LEFOLGOC Emmanuel

...

Un rdv sur le parking avec NIW et lionel. Nico arrive avec un pote : Stéphane Brosse et son jeune protégé Yann. Direction le Dibona Mayer. C’était la première fois que je rencontrais Stéphane. Pour moi c’était "un champion collant-pipette", quelqu’un d’inabordable de par son palmarès, et je savais pas qu’il skiait du raide ? Au fil des discussions je suis surpris par ce personnage modeste, simple, partageant même la trace à la fin du Mayer alors qu’il aurait pu faire 2 fois l’aller retour en prenant son temps ! Puis au fil des sorties, je découvre pas simplement un athlète, mais un vrai passionné de montagne. Ne parlons pas de sa technique à ski, dans ce domaine, j’ai jamais vu mieux ! Je me souviens d’une descente aux corridors à la Meije où il essayait de m’apprendre à skier la croà»té : je le regardais descendre tellement aisément en me demandant si c’était réellement croà»té ? Puis un voyage en Jordanie pour de la grimpe avec lui où je continuerais de découvrir ce personnage attachant de simplicité. Entre temps des enchaînements mythiques préparés méticuleusement et avalés rapidement avec le Niw…
Après le départ de Nico, tu le rejoins là haut…
Ta simplicité et ta joie nous manquent déjà champion ou plutôt devrais je dire le passionné. Tchao Stéph.
Une pensée à Nadège et ses deux petits bouts…


Messages et Commentaires ...
  • 18 juin 2012 OLE - Dur dur

    Quelle triste nouvelle...Surtout quand on pense à ses proches. J’ai connu Steph lors d’un voyage grimpe en Jordanie en 2008. Il complétait notre petite équipe de 4 avec MLF et CGA. Je ne le connaissais que de renom mais dès les réunions de préparation chez lui dans les ARAVIS où nous avons été reçus comme des rois, le courant est passé immédiatement. Il était d’une simplicité et d’une générosité exceptionnelles eut égard à son palmarès non moins exceptionnel. Puis ce voyage en Jordanie où ses réflexes me sauvent la vie suite à un gros vol qui aurait été fatal pour moi. Sans sa réactivité qui lui a valu quelques brulures aux mains, je ne pourrai pas écrire ces lignes. Un lien fort s’est créé ce jour là...
    Quelques belles sorties de ski ensuite avec toujours la même humilité et bonne humeur car on peut définir Steph aussi comme un bon vivant : reblochon, bière et rouge n’étaient pas proscrits, bien au contraire ! Et quel amoureux de la montagne...que ce soit a Sulens au dans des pentes raides et engagées, toujours le meme plaisir pour lui d’être en montagne et de faire partager sa passion. Un niveau physique et technique impressionnants mais surtout un personnage attachant et généreux que j’ai été heureux de cotoyer, mais pas assez longtemps...Grosses pensées a toute sa famille et tous ceux (nombreux !!) qui l’aimaient.

  • 18 juin 2012 VSH - innovant et attachant

    Stéphane Brosse nous a quittés le 17 juin, victime d’une chute dans la face est de l’aiguille d’Argentière au cours d’une traversée à skis du Mont-Blanc par les grandes faces raides du massif en compagnie de Kilian Jornet. La rupture de la corniche sommitale serait à l’origine du drame.

    En ce moment mes pensées vont d’abord à sa compagne et à ses très jeunes enfants. Cette tragédie affecte aussi tous les skieurs-alpinistes, compétiteurs ou non, car Stéphane excellait dans tous les domaines, à commencer par celui du rapport aux autres, emprunt de modestie et de disponibilité.

    Ce n’est pas le moment de faire l’inventaire de son incroyable palmarès mais on peut rappeler qu’il a remporté toutes les plus grandes épreuves, la Pierra Menta (trois fois) la Patrouille des Glaciers (deux fois), le Trophée Mezzalama et une collection de titres de champion du monde en individuel ou par équipe.

    Pendant ses années compet’ et surtout après, il réalise le record à skis du Mont-Blanc en 2003 avec Pierre Gignoux. Avec ce dernier en 2010 ils réussissent la traversée intégrale de Belledonne …décidée sur un coup de fil la veille, apprendrai-je médusé. Ils n’avaient pas voulu communiquer sur cet exploit, pour ne pas faire de l’ombre à Cyril Gignoux et Marc Buisson, auteurs de la traversée avec une approche et un retour vélo.

    Après avoir réalisé quelques unes des descentes les plus difficiles du Mont-Blanc (Nant-Blanc, col de la Verte), Stephane réalise en 2009 avec Nicolas Wirsching des enchaînements qui feront date comme la traversée à skis de la chaîne de l’Armet et la Haute Route du Dévoluy : dans les deux cas un gros dénivelé pour un massif chevauché dans la journée, de l’alpinisme technique et des descentes raides à vue.

    Après le départ de Nicolas qui nous a quittés en mars 2010, à la suite d’une chute (due à une rupture de plaque dans la face sud de la Grande Moucherolle), Stéphane à son tour laisse la communauté profondément attristée.

  • 19 juin 2012 LAL - Joie de vivre

    Je n’ai croisé Steph que quelques fois ; la première fut notre unique sortie montagne commune dont je garde un souvenir intense.

    Je crois me rappeler qu’il découvrait à cette occasion l’Oisans en mode ski, et j’ai en mémoire son visage qui s’illuminait devant chaque ligne potentielle….et à chacune de ses nombreuses blagues qui avaient ponctué la journée.

    NIW aussi était de la partie ce jour là ; vous voici de nouveau réunis après avoir tous deux inauguré ces chevauchées d’un genre nouveau.

    Une grosse pensée pour sa famille, et tous ses proches

  • 19 juin 2012 marie-claude lievin - profonde tristesse

    stephane tu es parti rejoindre mon nico je garde au fond de mon coeur ta gentillesse et surtout l’album photo de vos exploits que tu m’avais si gentillement offert
    une grosse pensée a nadege et aux enfants

  • 19 juin 2012 STB - Exceptionnel

    Stéphane Brosse avait su transférer l’endurance exceptionnelle et la rapidité acquise en compétition dans des réalisations alpines de grande envergure.
    Sang-froid, détermination, parfaite appréciation des conditions objectives de la montagne, sans parler de qualités techniques irréprochables : le terme d’alpinisme de haut niveau n’est pas galvaudé pour qualifier des entreprises telles que la descente du Nant Blanc, de l’Eperon des Ephémères, ou la traversée du Dévoluy.
    Je ne connaissais pas Stéphane personnellement mais les témoignages des camarades de Volopress qui ont eu la chance de sortir avec lui compose, au delà de celui de l’athlète et du skieur alpiniste, un portrait très attachant.
    Courage à sa compagne, ses enfants, et toute sa famille pour qui cela doit être affreusement difficile.

  • 19 juin 2012 PTA - Sépulture Stéphane

    Nous pourrons saluer une dernière fois Stéphane vendredi 14h30 à l’église de Thônes, puis au cimetière loverchy à Annecy.

  • 20 juin 2012 LTA - seisme

    Un nouveau séisme dans le monde du ski-alpinisme. Stéphane, que j’ai rencontré pour la première fois en 2003 lors du record au mont Blanc avec Pierre Gignoux, était pour moi LA référence dans ce domaine. Comme l’a si bien dit Stéphane (Bauzac), il alliait rapidité, endurance et technicité ce qui représente à mes yeux la marche la plus haute de l’activité. Et à côté de ça, quelle humilité et quelle disponibilité ! Courage à sa compagne, ses enfants, Kilian et tous ses proches pour cette très douloureuse épreuve.


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP