Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
Courrier

Ravages Olympiques

mercredi 30 janvier 2008

Ci-dessous un communiqué du site grenoblois Pièces et Main d’Oeuvre (PMO) avec un texte à télécharger

Bonjour,

A l’approche des élections municipales, la campagne sourde et continue menée depuis des années par Destot, maire de Grenoble, pour obtenir l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver en 2018 à Grenoble a pris un tour aigu et tapageur (voir en pièce jointe).

Prenant prétexte de l’anniversaire des précédents Jeux d’hiver en 1968 à Grenoble, le techno-maire a jugé astucieux de fondre sa propre campagne pour sa réélection avec celle pour l’obtention de nouveaux Jeux à Grenoble. Des panneaux géants dans toute la ville reproduisent des images de février 1968. Le Daubé chaque jour appelle ses lecteurs à lui envoyer leurs souvenirs de ces treize jours de gloriole et les publie pleine page.

Pacte d’affaires bien compris. Les intérêts de la mairie et du Daubé sont si bien liés, croisés, imbriqués en termes de publicité, de partenariats, de communication, de ventes, qu’ils ne peuvent que s’épauler dans cette entreprise de lavage de cerveaux et de bourrage de crâne.

Qu’y a-t-il de si bien à recevoir les Jeux Olympiques ? Moins que rien si l’on en juge par les faits et par les réactions des Grenoblois en 1968. Mais 40 ans plus tard, nos marchands de médailles tablent sur l’oubli et les falsifications médiatiques pour nous faire avaler ce nouveau boa.

Rafraîchissons-nous la mémoire avec "Les saignées des anneaux" de Benoît Récens, à lire en pièce jointe.

Merci de faire circuler.
www.piecesetmaindoeuvre.com




Messages et Commentaires ...
  • 1er février 2008 jan maniak - jolie prose

    Jolie prose un tantinet dirigée contre un seul homme (mais il le vaut bien !) que contre l’institution elle même.

    Mais peut être M. Destot compte-t-il se présenter lors de "l’épreuve des trois massifs", où les concurrents devront relier trois hauts sommets de massifs différents les uns à la suite des autres...
    Auquel cas il aura l’avantage de connaître le parcours (routier !)

  • 5 février 2008 Jean Boulot - Pas marre d’être aigri ?

    Je suis de plus en plus surpris par les textes plein d’aigreur publiés sur ce site. Au moment de la présidentielle, on était presque dans le déni de démocratie, après le référendum, on avait assisté à un lynchage des médias et maintenant, c’est Destot qui est conspué.
    Que vous ne soyez pas favorable à l’organisation des J.O. est une chose mais le ton que vous employez pour dénoncer ceux qui souhaitent leur organisation à Grenoble en est une autre. Pourquoi qualifier M. Destot de techno-maire ? Parler de lavage de cerveaux en évoquant les quelques articles destinés à nous remémorer les jeux de 1968 semblent pour le moins excessif.
    En lisant vos articles, j’ai l’impression de relire mes camarades Mao des années 70 qui eux seuls détener le savoir et penser sincérement pouvoir "élever le peuple".

  • 5 février 2008 VSH - bouillie

    Difficile de comprendre où se trouve l’aigreur à la lecture de cet amalgame de jean boulot

    - le texte de pmo et benoit recens est un courrier, mis en ligne comme tel : il exprime une opinion qu’on n’est pas obligé de partager. Au moins comporte-il une argumentation et quelques informations.

    - où se trouve le "déni de démocratie" sur la présidentielle ? "france busho-sarkosée" ? Fallait-il dire "sarko-bushée" ? Il m’avait semblé préférable de conserver la hiérarchie. 1 le maitre. 2 le subordonné (dans un cas aussi flagrant les anglais préfèrent dire caniche). Quant à souligner cet alignement, il ne s’agit pas d’un jugement de valeur, mais d’un simple constat que peuvent partager les "anti" comme les "pro" (c’est au moins un des mérites de sarkozy que d’annoncer la couleur).

    - en fait de "déni de démocratie" jean boulot aurait été mieux inspiré de relever les punitions qu’on inflige en ce moment à des de peuples ayant "mal voté" : français au referendum que la caste gouvernante refourgue au parlement et, plus dramatiquement, ces malheureux palestiniens de gaza soumis au blocus de l’occident.

    - "lynchage des media" : c’est la première fois que j’entends ça. Il faudrait que tous pensent dans le même sens. Autant dire : les victimes persécutent les bourreaux.

    - "mao 70" ? ce jean boulot (on espère qu’il ne s’agit pas d’un pseudo => merci d’envoyer par mail tous éléments permettant l’identification) semble avoir des comptes à régler avec son propre passé. Il pense peut être l’oublier en substituant un alignement inconditionnel à un autre mais on ne voit pas ce que ces élucubrations viennent faire ici

  • 7 février 2008 Sébastien Gominet - lavage de cerveaux

    Si ce n’est pas du lavage de cerveau, c’est en tout cas du bourrage de crâne. Difficile d’échapper aux Jo de 68 à Grenoble en ce moment et on a du mal à en voir l’intérêt (surtout si ça coà»te des sous). C’était juste pour dire qu’un article de Philippe Descamps paru dans le Monde Diplomatique de ce mois-ci (février 2008) complète bien (ou vice versa) l’article de PMO. C’est en page 20-21 "Trop de béton, plus assez de rêve, la montagne victime des sports d’hiver".
    Sur la Démocratie et la politique du gouvernement actuel on peut aussi écouter la géniallissime émission d’hier des Pieds sur Terre sur France Culture consacrée au centre de rétention administratif de Vincennes pour sans papiers (et puis toutes les autres aussi...). Comme déni de démocratie, de justice, de droits de l’homme... c’est pire que sur Volopress...


Proposer un commentaire

Dans cette rubrique

accueil | espace privé | site sous SPIP