Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
Neige

Mai 2021

dimanche 23 mai 2021 par YETIS

23/05. vsh. Avec la poursuite des précipitations neigeuses les hauteurs de neige au sol augmentent modérément à 3000. Du 15 janvier au 22 mai, selon les nivoses :Bellecôte de 320 à 360 cm ; Ecrins de 300 à 360 cm.
A 2200, les stocks se maintiennent avec de petites variations toujours aux mêmes date : Aiguilles Rouges de 220 à 250, Beaufortain de 250 à 190, Belledonne de 250 à 240,

Après les Ecrins (Isère, Hautes-Alpes), la Savoie (Maurienne, Tarentaise) de nouvelles avalanches meurtrières se sont produites en Haute-Savoie, dans le massif du Mont-Blanc, au col de la Verte et à l’aiguille du Midi : deux fois deux morts. Ces avalanches se sont déclenchées sur des pentes raides le lendemain d’une chute de neige, pas forcément très importante mais accompagnée de vents.

Ce mois de mai, qui n’est pas terminé ce jour, est conforme à ceux des années soixante dix et quatre vingt, qui ont certes connu des exceptions comme la notable "Année de la Séchresse" ( 1976).

A l’époque, les sorties de printemps étaient rares et on était bien content quand entre mai et juillet on avait pu accrocher quelques gros objectifs, sauf exception contraire telle que 1977 où les pentes les plus raides avaient pu être skiées assez tôt notamment dans le Mont-Blanc.

Dans les seventies nous ne consultions pas le bulletin de prévision nivologique tel que nous le connaissons aujourd’hui, nous ne portions pas de DVA et les outils d’analyse tels que le 3x3 n’existaient pas. Je me rappelle une seule règle que nous avaient préconisée les anciens : "après une chute de neige on attend trois jours". Elle non plus n’est pas infaillible et je considère que si je suis encore là après moult bêtises, je ne le dois qu’à la chance. Et je me répète régulièrement ce que m’avait dit en 1985 le directeur des pistes de La Plagne : "la neige, plus on apprend, moins on sait".

09/05. vsh. De nouvelles avalanches meurtrières se sont produites le samedi 8 avec 4 victimes en Maurienne (secteur Valloire-Galibier) et 3 morts en Tarentaise (secteur mont Pourri). il semble que la chaleur associée à de nouvelles petites chutes de la semaine soit en cause, avec peut-être encore la couche de sable comme plan de glissement mais on ne peut rien affirmer, les enquêtes sont en cours.

04/05. vsh. Des chutes de neige modestes se sont produites les 1 et 2 mai, en moyenne 10-15 cm à 1600, 20-25 plus haut. Elles ont été accompagnées de vents provoquant des accumulations parfois importantes et elles succèdent à d’autres précipitations du mois d’avril.
- Le 3, jour de grand beau temps, on a relevé de nombreuses avalanches dont certaines ont eu des conséquences dramatiques dans le massif des Ecrins : 3 morts à la Grande Ruine, deux autres au glacier Long d’Ailefroide. D’autres se sont produites dans le Queyras et en Vanoise (également en altitude).
- Certaines de ces avalanches ont été déclenchées par des skieurs, d’autres étaient naturelles. La majorité de ces avalanches semblent s’être produites par glissement sur la couche de sable déposée cet hiver dont on redoutait qu’elle ne serve un jour de plan de glissement. Il est impossible d’affirmer quoi que ce soit mais on peut se demander si la chute du 1er mai n’a pas été la chute de trop.
- un recensement des évènements récents se trouve ici


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP