Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
Neige

Mars 2019

samedi 30 mars 2019 par YETIS

14/03. vsh. La première quinzaine a été marquée par une succession de petites chutes de neige sur les Alpes du nord, de 5 à 10 cm avec quelques épisodes de vent qui ont laissé un terrain irrégulièrement rempli : alternance de fraîche et de vieilles plaques glacées. La Haute Savoie a été la mieux lotie, sur Mont-Blanc, Chablais, Aravis avec un cumul moyen de 50 cm du 10 au 13/03, environ la moitié en Savoie et Isère. Chute plus importante le 14 sur 74,73 et 38 : plus 70 cm à la nivose des Aiguilles Rouges (2330 m). L’état des lieux sera à refaire rapidement sur tous les massifs avec la pluie annoncée assez haut (plus de 2000 ?), MF annonçant un risque fort (4) sur les 74,73,38 et aussi certains massifs du 05 pour la journée du 15 mars.

19/03. vsh. Chutes de neige substantielles le 15 sur le Dauphiné avec en moyenne une 40aine de centimètres à 1600 m malgré la pluie montée momentanément assez haut. Le 18 retour du froid avec un saupoudrage de 5 cm en moyenne dès 1200 m.

30/03. vsh. Le dernière décade de mars a été marquée par des conditions anticycloniques avec des températures tantôt légèrement inférieures tantôt légèrement supérieures aux moyennes. Fréquemment on aura eu le même jour 0 degré le matin +20° l’après-midi (et pas seulement en plaine).

- La neige est restée sèche en nord abrité au-dessus des altitudes qui ont connu un épisode pluvieux, en moyenne 1600 m. Ailleurs, au soleil, la neige s’est transformée y compris jusqu’à 3000 m.

- Au niveau de la conservation on aura pu constater une nouvelle fois l’écrasante supériorité de la barrière orientale du Vercors (est à nord-est) sur celle de la Chartreuse (est à sud-est). Le 27 février cette dernière était pratiquement hors de combat alors que la plupart des couloirs du Vercors s’approchaient encore avec la neige aux parkings (1000 à 1100 m). Un mois plus tard la limite a reculé jusqu’à 1200-1400 m mais les objectifs convoités restent enneigés.

- Les chutes importantes du début du mois se sont tranquillement tassées avec relativement peu de départs (plaques sèches, reptations, coulées…). Le 30 mars on a une neige transformée et tassée et même avec de la bonne volonté il est difficile de déclencher quoi que soit y compris dans les ruptures de pente.

- On arrive a cette situation (insolite ?) d’un risque estimé faible (niveau 1) par les prévisionnistes de Meteo-France à toutes les altitudes et sur tous les massifs (du Mercantour au Chablais) pour la journée du 31.


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP