Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.

4808m - Mont-Blanc

MONT BLANC, par Gonella - J2

N° : 4747
Date : 2013-07-05 00:00:00 Départ : 01h00
Rédacteur : EBF
Topo : MBL n° : G4 et A8
Accès : RAS
Logistique : RAS
Météo : Grand beau, mais vent fort et froid
Limite skiée : 3027
Neige : lieu/altitudeTotale (cm)Meuble (cm)Qualité de la neige
3027NC0Croute cassante
3200 à 4808NC0Alternance de neige dure, croutée et cartonnée.
MONT BLANC MONT BLANC MONT BLANC MONT BLANC MONT BLANC MONT BLANC

::... Nivologie ...

Sur le glacier italien, neige cassante et béton ne permettant pas de chausser les skis. Du col des Aiguilles grises au Piton des italiens : section en neige/rocher. Ensuite, alternance de neiges travaillées par le vent agréable à cramponner. D+ : 2100 m.

::... Itinéraire ...

Refuge de Gonella, courte traversée en neige avec quelques sections terreuses, glacier rive droite, replat vers 3600 m au pied de la tour des Aiguilles grises, col des Aiguilles grises, Piton des Italiens, Dôme du Goûter, arête des bosses, Mont Blanc.

::... Commentaire ...

Mamamia, ma che bella la via alpina Italiana !!! On part du refuge en baudrier, casque, crampons, piolet, skis sur le sac, et nous les garderons jusqu’au sommet !!! La trace est faite sur tout le parcours. Les rimayes se passent très bien à condition d’être bien réveillé. La section col des Aiguilles grises/Piton des italien est un peu plus technique avec du matériel de skis de randonnée d’autant plus qu’un vent fort s’est levé au col et ne nous a plus quitté jusqu’au sommet. Le passage le plus expo est juste après le Piton des italien : arête en neige dure tracée avec 600 m de gaz où l’on doit garder les frontales bien éclairées. Arrivés sur le Dôme au petit jour avec toujours un vent glacial et une fatigue, dûe à l’altitude, qui commence à se faire sentir. Arrêt obligatoire à Vallot pour manger, se réchauffer et faire le point sur la suite. Pas de trace dans la face nord, et on risque d’avoir une neige béton ; du coup, le moral est au plus bas ; que faire ? Soit l’arête des bosses en A/R sans les skis, mais on n’est pas motivés pour croiser et recroiser tous les piétons venus du refuge du Goûter, soit redescendre sous Vallot. Puis, 1 heure plus tard, 2 skieurs descendent dans la face nord ; les conditions ont l’air d’être bonnes, le moral remonte, puis arrive 6 skieurs de la face nord du Goûter, dont Christophe Profit et ses 2 amies et le gardien du refuge des grands mulets. Nous monterons ensemble, et partagerons, à l’abri du vent, un pique-nique gargantuesque au sommet avec tournée de génépi et, profit-er du café de Christophe. Descente mémorable dans la face nord avec une neige béton au début, puis alternance de poudreuse et neige dure avec un bon grip.

::... Participants ...
Pierrick. Rencontrés Christophe Profit, Emilie, Ludo et Armelle (les 2 gardiens du refuge des Grands Mulets, Stéphane et Thomas

Messages et Commentaires ...
  • 6 juillet 2013 de EBF

    Suite Commentaires : La descente dans la combe des Grands mulets sera fantastique, désertique et photographique ; juste pour nous, avec une neige transfo tip top sans aucun déchaussage. Le passage de la jonction se passe bien pour un 5 juillet ; on doit déchausser, au début, pendant 5 à 10 minutes. Le retour sur Plan de l’Aiguille nécessite de déchausser 2 fois aux endroits habituels (remontée de 20 mn et passage de la moraine avant d’arriver au téléphérique). Au final, une jolie bambée spéciale Mont Blanc qui demande un peu de logistique, quelques passages techniques et un bon esprit d’équipe. Un Mont Blanc 5 étoiles avec des conditions excellentes et mémorables qui pourraient être digne d’une mi-mai. Ce jour, seulement 15 skieurs ont descendu le Mont Blanc.


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP