Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[Ecrins] Neige

Peu de neige, trop de neige

dimanche 28 janvier 2007 par VOLLE Louis

Le dernier épisode neigeux n’a pas apporté de couche miraculeuse même si le blanc descendu bas (1300m) cache bien visuellement la misère du début d’hiver.J’ai mesuré dans Montbrison 5cm à 1700 ce qui permet de skier sur les pistes forestières ou les prés mais pas en tout terrain ; 20cm à 2600m ce qui donne une excellente skiabilité sur la vieille sous couche. Mais il y a un hic majeur : un vent terrible du nord...renversant au sens propre, décape les crêtes et les pentes exposées pour former des plaques redoutables (déja 2 morts aujourd’hui).C’est une configuration normale des débuts d’hiver mal enneigés mais la plus grande vigilance est indispensable. Le Briançonnais malgré l’insuffisance de l’enneigement de fond est dangereux sur de nombreuses classiques de bon niveau. Beaucoup de choses sont faisables mais tout n’est pas permis.



Vent du nord sur Montbrison
Messages et Commentaires ...
  • 28 janvier 2007 HFO - étonnant mais dangereux à court terme

    Je complète l’analyse nivologique de Louis en portant un regard un peu plus au sud (Ubaye et Blanche). La situation est étonnante car rien n’a bougé, même dans les pentes soutenues et bien chargées, pourtant, les 30 à 50 cm de fraiche observés vers 2500 reposent en versant nord sur un fond de vieille neige pas sein du tout : croutes de regel encadrant des couches sans cohésion et épaisses. A la réflexion, je pense que c’est le manque de cohérence de la couche supérieure récente qui assure une provisoire et apparente stabilité ; une fois compactée, celle-ci pourrait bien dans les prochains jours générer une contrainte grandissante (surcharge aidant ou pas) et provoquer d’importantes plaques. Enfin pour moi, c’est décidé, je temporise et retourne aux versants sud qui transforment à vive allure.

  • 29 janvier 2007 LAL - pièges également en Belledonne

    Information rapportée par Yvon Scremin, témoin d’une rupture de plaque ce samedi sous les lacs du Doménon :
    "Nous étions sur le replat au dessus du col de la Pra vers 2300 m lorsque nous avons vu au fond du vallon les 2 skieurs qui nous précédaient.
    Ils traçaient environ 20 mètres sous la sortie du verrou donnant accès au lac du petit Doménon (alt 2350 m). L’orientation est O-NO.
    La plaque a cédé au-dessus du skieur amont. Le skieur aval qui a été entraîné était lui situé un peu en dessous. La cassure s’est produite dans une zone à environ 30° (voir un peu +). Nous avons estimé l’épaisseur à 1 mètre au niveau de la cassure sur environ 5 à 6 mètres de largeur.
    La plaque s’est fracturée en gros blocs au cours de son glissement, entraînant avec elle la neige située en dessous. Le tout s’arrêtant un peu plus bas (50 m) ou la pente s’atténue.
    J’ai du mal à estimer quand cette plaque s’est formée. Toujours est-il qu’à 11h30 (samedi 27) heure à laquelle elle s’est cassée au passage des 2 skieurs de fortes rafales de vent venant des Doménon transportaient encore de la neige dessus. Donc à ce moment la plaque se formait sous le vent"
    Quelques photos sur son blog

  • 30 janvier 2007 VRL - Confirmation de l’analyse d’Hervé

    Je confirme en tous points les réflexions d’Hervé, surtout en ce qui concerne la protection toute provisoire que constituait vendredi 26 l’absence de cohésion des 40 cm supérieurs du manteau. Dès qu’une certaine liaison affectera cette couche, on assistera à la formation de plaques friables dangereuses : la chose s’est peut-être maintenant produite, je ne peux le constater, étant absent des montagnes depuis, mais les accidents mentionnés par Louis semblent bien confirmer les caintes que j’ai ressenties le 26 en montant dans la face nord de Costa-Rouenda, même si cette pente a été descendue le même jour (vu sur C2C).

  • 31 janvier 2007 LTA - confirmation en Belledonne

    De ce que j’ai pu voir aujourd’hui en Belledonne nord, il y a de plus en plus de zones où la neige a pris de la cohésion (vent) et elle semble glisser en plaques sur la sous-couche verglacée. Pour ma part, je rejoins le point de vue d’Hervé (HFO) quant au choix des courses et c’est pourquoi aujourd’hui j’ai préféré des pentes transformées.


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP