Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
Courses

Traversée de Belledonne : Pierre Gignoux récidive

mardi 21 avril 2015 par EICHINGER Cécile

Dimanche 12 avril, Pierre Gignoux accompagné d’Olivier Meynet et de Samuel Equy, a réalisé une nouvelle traversée du massif de Belledonne avec 10 sommets gravis au passage.

Pierre, tu en es à combien [de traversée] ?

Pierre Gignoux : En tout 6 traversées dont 2 arrêtées prématurément. L’une au Col du Tepey avec mon cousin Cyril Gignoux et l’autre au refuge des Férices avec Thomas Warnier.

Qu’est-ce qui te motive tant dans cette traversée ?

Nous n’avons jamais fait deux fois le même parcours. Elles sont toutes très différentes et à chaque fois c’était une aventure où quand tu démarres tu n’as aucune idée de si ça ira au bout ou pas, parce que jamais personne ne l’a fait avant.
C’est ça qui est très excitant.

Un mot sur tes 3 précédentes traversées réalisées ?

Pour la première avec Stéphane Brosse et Cyril Gaydou (17/02/2008) nous avons fait le parcours "classique" jusqu’à Saint Rémy de Maurienne. C’est bien plus court et le tracé évite soigneusement tous les sommets pour ne franchir que des cols.

Pour la deuxième en duo avec Stéphane Brosse (11/04/2010), le but était d’aller jusqu’au bout du massif c’est à dire le Col du Grand Cucheron et au passage de gravir 4 sommets (Grande Lauzière, Croix de Belledonne, Rocher Blanc et Grands Moulins). C’était vraiment une belle aventure car nous ne connaissions pas le cheminement pour nous conduire aux Grands Moulins et nous avons eu le doute jusqu’au bout. Nous l’avons fait en autonomie.

Pour la troisième en solitaire (11/04/2014), j’ai décidé d’ajouter 3 sommets : la Croix de Chamrousse, le Rocher de l’Homme et la Belle Etoile. C’était assez dur car je l’ai fait en autonomie totale, en partant tard et avec seulement un bidon de 3/4 litre que je remplissais dans les ruisseaux et quelques barres énergétiques. C’était un voyage très intense à tout point de vue, j’ai croisé seulement 3 randonneurs et quelques chamois ce jour là.

Et cette fois-ci ?
La dernière avec Samuel et Olivier avait mà»ri dans ma tête depuis 1 an. J’avais tracé une espèce de "ligne idéale". Cette fois ci nous avons fait 10 sommets avec des descentes assez techniques. Je suis très fier de cette réalisation.
Pour moi c’est un tracé de ski-alpinisme magnifique qui peut être fait en un jour comme en 4, peu importe, l’important c’est le plaisir qu’on trouvera dans la diversité technique, la longueur et la beauté du parcours.

Tu penses que tu la referas ?
J’aimerais pouvoir dire non pour rassurer mon entourage... mais Joker !

L’article sur la traversée du 12 avril 2015
Et celui sur la traversée du 11 avril 2014 en solo.


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP