Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[Ubaye] Infos

Chambeyron mal noté

jeudi 17 août 2006 par SHAHSHAHANI Leila

Avis à la population,
Dans la famille amabilité service minimum, je demande les gardiens du refuge de Chambeyron (un couple, surtout la femme d’ailleurs). Après le refuge de l’Olan il y a deja qqs années, c’est la deuxième fois que je constate un accueil aussi peu chaleureux. Même après une "balade" éprouvante de 18h sur les aiguilles de Chambeyron avec CEI, pas un mot sympa a notre arrivéee au refuge a 22h30 ; tout juste "dépechez vous de manger, on veut se coucher". D’ailleurs le livre d’Or du refuge est bien garni en remarques salées... z’auraient mieux fait de pas faire de livre du tout !
Au fait, si quelqu’un va dans le coin bientot, on a laisse une moitie de rappel (bloqué) dans le couloir Gastaldi, et une paire de chaussons au refuge. Et un certain nombre de sangles et maillons rapides dans le versant sud...un peu chère la sortie.
Le coin en revanche, est superbe, et c’était un des rares endroits où l’on pouvait trouver le soleil ce lundi 14 aoà»t.

Voir aussi le topo de la sortie


Messages et Commentaires ...
  • 7 septembre 2006 LTA - souvenirs

    J’ai fait la même course que toi (i.e. arêtes de Chambeyron) fin octobre 97 après montée au refuge la veille. Il n’était pas gardé et, avec un groupe de copains qui prévoyait le lendemain le tour du brec, on a passé un excellent moment sous la lumière des Alpes du sud. L’endroit est magnifique. Je suis parti faire la course avec un ami qui grimpe peu, baskets améliorées aux pieds. j’avais lu les 100 plus belles, cela me paraissait abordable. On n’a pas trouvé un seul piton. J’ai fait du 5 sans protection pour me sortir d’une impasse. Le copain est rentré fourbu. J’ai dà» beaucoup le mouliner à la descente. Ce genre de courses, plus du tout à la mode mais ô combien panoramique et intéressante est l’occasion de relancer le débat sur les cotations "terrain sec" où règne un gros bazar. On y confond plusieurs activités totalement différentes. Ainsi, on trouve souvent la cotation PD (quand ce n’est pas F, si si, y’en a des dizaines dans les Ecrins) pour du terrain chamois (faut comprendre rocher péteux, terre parfois très dure à plus de 50°, pentes herbeuses pas loin de la verticale...) dangereux où l’assurage est impossible et où le grimpeur de 7 se met à trembler. Et à côté de ça, des voies en excellent rocher en 3-4 avec quelques passages de 5b, entièrement équipée et sécurisée sont cotées D. Non là, il faudrait revoir ça !

  • 12 septembre 2006 LSH - Cotations terrain sec

    Merci Lio, je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à trembler dans une pente terro-herbeuse cotée F ou PD. Ce que tu dis s’est vérifié au Chambeyron puisqu’avec CEI, nous avons trouvé beaucoup plus sà»r de gravir une arête AD où l’on pouvait poser quelques coinceurs plutôt que de poursuivre nos errances sur la voie normale PD.
    Faudrait-il réinventer un nouveau système de cotations pour ce genre de terrain ? A suivre...


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP