Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
Matériel

matos perso

vendredi 5 mai 2006 par TASSAN Lionel

Suite aux questions posées sur le matériel, je me permets de donner mon avis sur les skis que j’utilise. A noter que je ne connais pas le nouveau vertical mais en revanche, je n’ai jamais été déçu des modèles précédents (qui n’avaient rien à voir certes : vertical violet droit modèle 1996, 4X4 vertical bleu première génération 1999, 4X4 vertical gris dernière génération 2002). Et je peux témoigner que c’est le modèle dominant actuellement en rando : on en voit partout. Pour ma part, je jongle avec 3 paires de skis :

- Volkl snowwolf 170cm ; 113/76/100 ; R=18m ; 2600g
- Hagan tfr cascade 170cm ; 106/71/92 ; R=20m ; 2600g
- Hagan tx-titanium 170cm ; 92/69/80 ; R= 34m ; 2100g

Notons tout d’abord que les deux derniers modèles n’existent plus mais on trouve d’autres skis qui présentent les mêmes caractéristiques. Montée peaux droites sur titanium : RAS, excellente accroche peaux droites sur cascade : pas terrible, en plus je n’utilise pas de couteaux donc il serait préférable d’avoir des peaux bien adaptées peaux volkl vendues avec le snowwolf : pas de souci, pas besoin de couteaux, ça tient partout (mais quand même moins qu’avec des ski moins taillés).

Accroche : Les 3 modèles sont très accrocheurs. Dans l’ordre : titanium, cascade, snowwolf.

Tolérance/confort : très bien pour snowwolf et cascade (avec petit + pour le premier), le titanium vient largement derrière

Stabilité : 1- snowwolf (excellent) 2- cascade (très bien) 3 - titanium (moyen)

Conclusion

Le snowwolf est le ski que j’utilise dorénavant dans la plupart des courses. Grande stabilité en toutes neiges et toutes pentes, sensation de sécurité. Défauts : ah si il pouvait avoir 2 ou 3 millimètres de plus au patin, on aurait un rayon un peu au-dessus des 20m ce qui le rendrait plus agréable quand il faut déraper en neige dure sur pente raide !

Le cascade est passé au second rang mais reste un excellent ski (on trouve encore ça et là sur Grenoble pour guère plus de 150€ un modèle équivalent dont j’ai oublié le nom et qui vient d’être arrêté par le fabricant). Mêmes qualités que le snowwolf, à peine moins bon (quand même derrière en stabilité) mais en revanche se démerde étonnamment bien en dérapage.

Le titanium est frustrant d’utilisation dans la plupart des pentes parce que très flottant à grand vitesse et moins facile à manier. En neiges froides profondes, on se fatigue pas mal avec ; en revanche ce n’est pas mal du tout dans les neiges de printemps pourries. Autre défaut : la solidité : le ski est mort à 80000-100000m de déniv. Carres fragiles également (pas beaucoup de matière). Restent des avantages : une accroche phénoménale et une sécurité totale en dérapage latéral ; sa légèreté. C’est le ski que j’utilise dans trois cas : lorsque je pars pour une pente raide étroite supposée en neige froide et dure où les virages dérapés seront l’arme pour descendre ; quand je crains pour une transfo non décaillée en pente raide ; les très gros dénivelés ou les sorties de début/fin de saison avec un portage conséquent.

Pour finir, si je ne devais garder qu’un seul ski ce serait le snowwolf.


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP