Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[bobocologie] [geopolitique] [voloblog] Infos

OTAN : la gauche au garde-à-vous

jeudi 22 septembre 2022 par SHAHSHAHANI Volodia

A tout seigneur tout honneur, d’abord l’Allemagne et ses Grünen verdâtres. Diana Johnstone, qui en a été porte-parole à une autre époque (dernière ligne de cet article) revient sur le virage à 180° opéré par ces derniers depuis les années 80 avec des citations des ministres Baerbock (affaires étrangères) et Habeck (économie) apôtres de ce qu’elle dénonce comme un "revanchisme allemand". L’article rappelle utilement aussi le rôle pionnier de l’Allemagne dans la guerre de destruction de la Yougoslavie (années 90).

Guy Mettan, journaliste suisse indépendant dénonce l’uniformité et la censure en vigueur dans la presse occidentale, notamment française :
"…Trois experts débattaient au journal du matin sur France Culture, tous antirusses viscéraux, Edwy Plenel en tête. Où est le fameux pluralisme de la presse ? La diversité d’opinion ? Et pourquoi a-t-on purement et simplement interdit les médias russes RT et Sputnik de l’UE ? N’est-ce pas une atteinte crasse à la liberté d’expression, même quand on tente de la justifier sous prétexte de contrer "la propagande russe" ? Depuis quand la censure est-elle démocratique et représentative de la liberté d’expression ? Et comment justifier le traitement ignoble infligé à Julian Assange, Edward Snowden ou Chelsea Manning, parce qu’ils ont dénoncé les turpitudes de la NSA, les crimes américains en Irak ou les compromissions d’Hillary Clinton et du fils Biden ?"

Plenel, c’est justement celui qui avec Colombani avait amplifié la transformation du journal Le Monde en feuille de propagande atlantiste. Il poursuit son œuvre en série B-20220912&M_BT=322534197829]

Au moins reste-t-il raccord avec ses camarades trotskystes du npa, déjà bien en pointe lors de la destruction de la Syrie et tout aussi fanatiques du c02 que Mediapart, un champion dans la catégorie. L’adhésion à la religion gieciste passe évidemment comme chez tout gauchiste par une lamentation "sociale", un cache-sexe classique qu’il s’agisse du WWF, Extinction Rebellion et assimilés. Il faut bien répartir les rôles dans la coalition Ecolo-Atlantiste, tout pouvoir ayant besoin d’oppositions bidons.

Petit retour en terre verte, cette fois avec une touche anarchiste franco-allemande d’un autre 68tard reconverti en porte-serviette. La dernière trouvaille du braillard (Cohn-Bendit) consiste à répéter à chacune de ses interventions, que ce n’est pas l’Armée Rouge qui a vaincu le nazisme mais les armes états-uniennes (dont elle a en effet en partie bénéficié à un certain moment), mais les 25 millions de morts soviétiques qui ont détruit 70% des troupes hitlériennes, connais pas. Le révisionnisme historique propagé au sein de l’UE n’est pas une exclusivité polonaise.

Plus sérieusement et en complément de l’article de Diana Johnstone sur le "revanchisme allemand" cité plus haut, on peut se reporter à ce point de vue de Jean-Paul Forscavel : "Les écologistes sont à la fois ultralibéraux, anti-industrie, et vont bien dans le sens du grand remplacement, du matériel par l’immatériel, de l’homme par la machine"….

Sur l’actuelle guerre menée par l’Otan contre la Russie il fait un constat plus large : "Le changement de paradigme de capitalisme devenu turbo-capitalisme est désormais entré dans sa phase active, la plus dangereuse. Car ce qui est en jeu, c’est l’économie, l’accumulation sans fin des biens des super-riches, qui trouvent ainsi le moyen de continuer de créer des super-profits à tout prix tout en se débarrassant d’une partie de la population, en termes économiques, voire physique.
Une partie du monde est en train de se dégager de ce turbo-capitalisme, ce que celui-ci ne supporte pas. La guerre a donc deux objectifs. Ruiner les classes moyennes par les conséquences dramatiques des flux de sanctions en en profitant pour transformer l’économie matérielle en immatérielle et essayer de détruire les pays qui n’entrent pas dans ce schéma diabolique.
L’inconnue reste la réaction des peuples occidentaux lorsqu’ils seront occis, mais la propagande de haute intensité veille au contrôle et la phase covid a montré combien ils étaient manipulables."

Comme l’article de Diana Johnstone, celui-ci mérite aussi une lecture complète


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP