Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.

3100m - Ecrins

Olan, Couloir Occidental

N° : 3388
Date : 2009-04-22 00:00:00 Départ : 02h30
Rédacteur : LUD
Topo : ENO n° : A10
Accès :
Logistique :
Météo : Beau
Limite skiée : 1500
Neige : lieu/altitudeTotale (cm)Meuble (cm)Qualité de la neige
1500/Pied du couloir0Transfo
Couloir20/30Poudre en cours de tassement
50 derniers mètres5Grains fins, faible enfoncement à ski/ssurf
Olan Olan Olan Olan Olan Olan

::... Nivologie ...

RAS

::... Itinéraire ...

A10

::... Commentaire ...

Un grand grand merci à NIW pour les infos, puis OLE et MLF pour les supplémentaires. Les conditions étaient encore bonnes dans le couloir malgré les 3 passages précédents depuis les dernières chutes de neige : encore de la poudre (sauf les 50 derniers mètres, ça tombe bien ce sont les plus raides !!!!) et pas encore de vraie goulotte. L’approche et le retour sont moins pénibles que ce à quoi nous nous attendions. Sinon c’est vrai que le haut est vraiment bien raide, les virages sont bien préparés ! Vraiment un très beau couloir...
Nous avons croisé O.Salienasi et son équipier 100 m au-dessus du rappel lors de notre descente.
Photos bientôt...

::... Participants ...
XAG, Eric et Joël

Messages et Commentaires ...
  • 23 avril 2009 de XAG - Olan, Couloir Occidental

    Pour un virage de plus

    Sur le haut la pente rend les virages impressionnants, les 3/4 premiers m’ont mis en confiance, peut être trop, grisé j’ai voulu planté un dernier back au dessus de l’étroiture dans le raide, alors que dans le même temps la neige n’avait plus la même consistance et qu’un léger doute s’installait, un excès d’orgueil ou de confiance m’a poussé à planter ce foutu virage, la neige n’a pas tenu, la carre n’a rien accroché, la neige m’a fauché, la glissade a commencé doucement, les piolets n’ont servi à rien, j’ai basculé dans l’effroi me voyant débarouler l’Olan, comme j’avais débaroulé il y a 3ans le tiers inférieur de Brèche Cordier (où la neige transfo ne m’avait permis aucune possibilité d’arrêt), spectateur hurlant, j’ai subi impuissant, finalement je sauterai sur le cul le ressaut rocheux du haut et m’arrêterai (par hasard ?) dans la neige meuble. Bilan une glissade de seulement 20m.

    Le reste fût crispation à chaque virage, la peur au bide, l’envie de revoir mon fils et surtout la rage contre moi-même.

    En espérant, retenir la leçon : ne pas planter de virage même sur 5m2 de mauvaise neige (enfin surtout en snowboard et de dos). Si ce petit incident peut servir.

    Comme le dit si bien Lud, j’ai pris de L’O(é)lan dans l’Olan. Malgré tout j’en garde un bon souvenir, un couloir fabuleux.

    Merci à Nicolas d’avoir ouvert le bal.

  • 23 avril 2009 Olivier Salésiani - Olan, Couloir Occidental

    Petite erreur dans mon nom de famille LUD mais c’est rien j’ai l’habitude…
    Nous avons sûrement eu de moins bonnes conditions que vous car la pente était quelque peu ravagée (!!!) mais cela a été du bon ski quand même.
    XAG, nous avons bien observé tes traces de glissades sur le haut : vraiment impressionnant ! On s’est demandé comment tu avais pu t’arrêter sous les rochers dans la pente encore très raide à cet endroit là. Quelle chance !


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP