Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[Queyras] Neige

Queyras : c’est miné BIS

vendredi 18 janvier 2008 par VOLLE Louis

MKZ signale à juste titre la dangerosité exceptionnelle du Queyras. Sylvain Pusnel l’avait laissé entendre sur le site du syndicat des guides. Il n’y a pas exagération.J’ai pu le vérifier encore ce jour sur le Cristillan. Les départs de plaques importantes se font dans de nombreuses configurations, aussi bien dans les mélezins qu’en terrain découvert.Le terrain est décapé jusqu’au sol qui était recouvert d’une couche continue de gobelets. Le Queyras paie doublement son particularisme de début d’hiver. Aprés avoir été le moins enneigé , il ne peut profiter (pour le ski de rando)de la manne magnifique tombée ces derniers jours.Par contre pour le ski de piste et de fond c’est sensationnel.Dans les jours qui viennent, même des classiques faciles peuvent poser probléme.Les bulletins annonçant risque 4 pour toute la haute durance ne permettent pas de se faire une idée exacte de la réalité.Sur Ecrins est, la dangerosité est moindre bien que forte car les derniéres chutes ne reposent que rarement sur des gobelets. L’enneigement y était plus conséquent avec sous couche stabilisée presque partout.
Les innombrables combinaisons de la neige, de la météo et de la géographie locale n’ont pas fini de nous surprendre.



Pentes des Rouites

un exemple de départs spontannés en limite de forêt. Des versants entiers ont purgé ainsi sous les crêtes de Saume



Messages et Commentaires ...
  • 25 janvier 2008 Jeroen Zijp - Le Queyras, c’est régulièrement miné !

    Le Queyras, c’est régulièrement miné au début de l’hiver, car très froid. Ça fait au moins 2 ans qu’on y va début février, et que les conditions sont très dangereuses à cette période. Cf une sortie extrême de l’an dernier


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP