Editions Volopress : la collection Toponeige, l'actualité du ski de rando, les infos montagne et neige dans les Alpes.
[interdictions] [territoires] [Bauges] Infos

Courses menacées dans les Bauges

La réponse du PNR aux questions sur les ZPS

mardi 12 septembre 2006 par AUDENINO Justin

Une petite demie-douzaine de courses du toponeige ABC pourraient être "mises en danger" par les Zones de Protection Spéciales où la présence humaine est "théoriquement" interdite.

Suite à un entretien que j’ai eu en mars dernier avec des dirigeants du Parc Naturel Régional du massif des Bauges, un interdiction de pénétrer dans quelques zones du massif m’avait été évoquée pour cause de Zone de Protection Spéciales (ZPS).

J’ai donc décidé de demander quelques précisions au sujet de ces fameuses ZPS.

Voici la réponse reçue :


« Jean-François LOPEZ m’a bien fait part de votre demande concernant les Zones de Protection Spéciale de la Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage des Bauges.

En ce qui concerne leur localisation, veuillez trouver en piece jointe
une carte avec leur contour en rouge, l’intérieur étant hachuré de façon épaisse.

JPEG - 252.2 ko
Les ZPS dans la réserve des Bauges

Le document n’est pas exceptionnel, aussi je pourrai vous faire parvenir une copie des Point Information Accueil nouvellement posés dans la Réserve, sur lequels sont indiquées les ZPS (attention : elles portent le même nom que les zones ayant trait à la Directive Oiseaux).

Les restrictions sont simples : l’accès y est interdit, toute l’année pour les secteurs Curtillet, Coche et Lanche (du Nord au Sud), l’hiver seulement pour Coutarse (la plus à l’est) (arrêté interpréfectoral).

Le but de ces zones est entre autres de constituer des zones de quiétude pour la faune sauvage, notamment les grands ongulés de montagne étudiés dans la Réserve : le chamois et le mouflon. Ce sont également pour certaines des zones de captures de ces espèces et d’études scientifiques particulières. Un flot continu de randonneurs sur ces sites n’occasionnerait pas de bonnes conditions d’études.

La RNCFS des Bauges est la référence internationale pour l’étude, la connaissance et la gestion du chamois. Plus de 500 chamois et une trentaine de mouflons sont équipés de colliers (visuels ou GPS) sur une population totale d’environ 2000 chamois et 400 mouflons dans les Hautes-Bauges.

Les ZPS n’ont pas été créées pour la protection de la flore mais y contribuent indirectement. La flore est particulièrement riche et diversifiée dans les Hautes Bauges et la Réserve, avec notamment plusieurs espèces emblèmatiques, rares et protégées au niveau national.

Bien cordialement,

Bruno GRAVELAT
 »


Voici encore un bel exemple d’atteinte à la liberté de circuler dans le milieu montagnard.

Si l’on prenait au pied de la lettre cette info, il faudrait dire au revoir à quelques belles pentes comme :
- D4 : le tour de l’Arcalod, menacée en 2 points
- D7 : le Bonnet de Chérel versant Ouest
- E15 : la pointe des Arlicots avec descente dans le vallon de la Lanche
- E16 : la pointe des Arces versant Ouest
- E18 : le circuit des Ar (traversée du vallon de la Lanche)

Cependant quelques arguments et interrogations pourront jeter de sérieux doutes sur la réelle efficacité et utilité de ces ZPS...


Messages et Commentaires ...
  • 12 septembre 2006 LTA - protection des espèces ?

    En tant que naturaliste amateur je pense connaître un peu le sujet et je pense que s’il fallait faire un effort de non fréquentation d’un site pour protéger une espèce en grand danger ou de retour après de longues années d’absence je serai un des premiers à le faire.
    Cependant, pour les Bauges, on n’est pas dans ce cas-là.
    D’une part, les chamois ne se sont jamais aussi bien portés dans tous les massifs et les mouflons également même si ils ont quelque peu régressé depuis le retour du loup et uniquement à cause de la prédation.
    D’autre part, il y a là une atteinte à la liberté et une liberté à laquelle je tiens.
    Enfin, il est plus facile pour l’ONF et autres de se battre contre le petit skieur de randonnée ou le randonneur de base plutôt que contre les chasseurs ou les lobbyes des stations de ski.

  • 12 septembre 2006 Frédéric Bunoz - Et les crêtes ?

    Arggg, je n’ai jamais skié dans ces coins là, mais après de jolis randos en été je comptais bien les visiter (j’ai juste eu le temps de prendre un but nivo au Bonnet de Chérel :-).
    Et les parcours de crêtes sont-ils concernés, en bordure des ZPS ? (on voit mal sur la carte)
    J’ai fait le tour Montagne de la Lanche >> Pécloz par les crêtes, c’est quand même classique et fréquenté.
    Par contre l’arête N de l’Arcaloz est compromise en partant de Précherel, car on passe par le versant SW du Col du Curtillet, désormais interdit. Reste l’accès depuis Bellevaux, ou plutôt depuis Seythenex (plus court que de Bellevaux a priori).

    Les Bauges : la rando de APS à ZPS.
    Dans les Bauges, la rando (tré)passe de APS à ZPS.

  • 13 septembre 2006 JAD - Re - Et les crêtes

    De retour d’une petite ballade du côté de l’Arcalod (arête N avec accès au col du Curtillet par le vallon d’Orgeval), j’ai pu lire les nouveaux panneaux (et la carte) d’information installés par le PNR au niveau des parkings de Nant Fourchu et de ND de Bellevaux.

    Les ZPS sont bien mentionnées avec un petit logo et il existe vraisemblablement une autre zone comprenant en gros tout le versant nord du Pécloz, intitulée Réserve Biologique Domaniale Intégrale (RBDI), qui elle aussi serait soumise à des restrictions d’accès...

    A suivre

  • 20 septembre 2006 denis - que faire

    Salut JAD

    comment ca interdit. Mais arrêtons les dégats la !!! Toi qui connais très bien ce massif, proposes-tu une action commune (réunion avec les instances dirigeante du parc, manifestation, pétition ...)

  • 14 octobre 2006 Aurélien B. - Pas nouveau...

    Bonjour à tous,
    en effet ces ZPS existent depuis un certain temps et j’étais un peu surpris de découvrir les tracés qui traversaient ces sites à la sortie du topo ABC (les ZPS des Bauges existaient bien avant la parution du topo ABC... ce n’est vraiment pas nouveau). J’avais fait un travail sur les réserves intégrales il y a quelques années, et ces ZPS m’avaient semblé assez proches en matière de protection (accès interdit). Sauf que c’est l’ONC qui gère ces zones, et les finalités sont un peu différentes. Pour mémoire il existe une réserve intégrale dans les Ecrins : accès totalement interdit !! A priori, l’accès est un peu mieux toléré dans les ZPS... la preuve : personne n’a rien dit jusqu’à présent concernant les tracés proposés sur le topo ABC...
    Autre info : les zones en question sont très visibles et bien signalées sur la carte "Didier Richard" Bornes - Bauges, au 50.OOOème.
    A suivre... mais n’oublions pas que le Parc n’est pas responsable de cet état de fait. A mon avis il n’est pas très utile de faire trop de bruit autour de ce sujet, car les topos en question sont pour l’instant très peu fréuentés, ce qui peut suffir à satisfaire chaque "camp" (quelques randonneurs dans la saisons, cela ne pose pas trop de problèmes à mon avis et cela ne dérange pas la faune. Evidemment cela pourrait changer si ces topos devenaient plus populaires).
    Sur ce, à bientôt... peut-être dans les Bauges !!
    Aurélien

  • 15 octobre 2006 Aurélien B. - rectif...

    Petit rectificatif : apparemment les zones ont changé de statut en 2006 dans le cadre de Natura 2000. A ma connaissance l’interdiction d’accès existait pourtant déjà avant ce reclassement (comme en témoignent les cartes Didier Richard). Par contre je ne sais pas si les zones tracées sur les cartes en question (éditées en 1997 !) correspondent encore aux nouvelles zones ZPS de Natura 2000...
    A suivre...

  • 15 janvier 2007 mlf - Montagne Mag...

    Dans le MM n° 313 de janvier 2007, p18, il y a le résumé des interdictions sur les zones de protection spéciales des Bauges. Juste au dessous, il y a un article bien plus intéressant financièrement pour ce même parc : un projet de parc à motoneige à la Féclaz (pour attirer la faune, mais pas la même cette fois !!!)

  • 2 août 2007 yannick - reference pour le texte réserve intégrale

    http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/chasse.pdf
    Pour en savoir plus, voici le texte de reference(annexe) pour la création de la réserve intégrale dans les Bauges : objectifs etc...
    Même si comme vous certains de ces itinéraires vont me manquer quelques reflexions me viennet à l’esprit. Certaines espèces sont très sensibles au dérangement et en particulier en hiver (quantité de nourriture faible et difficultés de déplacement).Un animal dérangé en hiver va fuir (le stress peut provoquer un arrêt cardiaque ou un arrêt de l’alimentation pendant plusieurs jours, blessures).Il va se retrouver en hiver sur des zones où il n y a pas de nourriture adaptée à son régime alimentaire ou entrer en concurrence avec des animaux déjà présent sur cette zone. Tout celà fait augmenter le taux de mortalité. allez, il y a encore assez de beaux itinéraires dans les Bauges...

  • 16 octobre 2007 MLF - Circuit Motoneige interdit dans les Bauges...

    Suite à mon message ci dessus concernat le parc de motoneige dans les Bauges :
    Le tribunal a tranché : le circuit de motoneige dans les Bauges est illégal !
    Une pollution en moins !!!
    Plus de précision ici

  • 24 octobre 2007 stef - et le rallye !!!

    c’est aussi sans compter le rallye des Bauges qui s’est déroulé le 13 et 14 octobre, certes pas dans la réserve, mais dans la série nuisance sonore pollution, on peut mieux faire ;

  • 4 août 2008 Antoine Berger - nouveau sentier dans les Lanches ...

    la réglementation des ZPS est-elle entrain de changer ?

    suite à une rando ce bivouac vers les Arlicots et descente côté vallon des Lanches, je suis tombé nez à nez sur un sentier ... tout frais tout neuf ... qui monte de Bellevaux (à partir du sentier d’Armène-Pécloz) jusqu’à 1500-1600m pour l’instant. Visiblement, il est creusé depuis moins d’un mois ... et s’arrête net pour l’insant. Seraient-ils en train de faire un nouvel itinéraire ? ... je trouve ça étonnant d’interdire une zone ... et de créer un sentier tout propre dans ce même vallon.

  • 6 septembre 2008 LTA - Belledonne nord

    Il semblerait que ce même problème de "passe-droits" s’observe en nord Belledonne. La route forestière du Veyton (pour ne citer qu’elle), remonte la rive droite du vallon et se situe sur la commune d’Allevard. La forêt très exploitée qu’elle traverse appartient au GFA (Groupement Forestier d’Allevard) dont un des principaux actionnaires est le Crédit Lyonnais. Depuis quelques années, une interdiction à tous véhicules a été signifiée dès le départ de la route à 650 m d’altitude, interdisant du coup l’accès en toutes saisons (à moins de vouloir faire 2h00 de pistes à l’aller et au retour) aux balades du haut vallon du Veyton. Au départ, il y avait seulement le panneau mais celui-ci a été récemment doublé d’une barrière. Or il m’est arrivé à plusieurs reprises d’y voir circuler des véhicules. "On" m’a fait comprendre que les pêcheurs et les chasseurs étaient autorisés à y circuler. Parmi d’autres acteurs locaux sans doute...

  • 6 octobre 2008 Antoine - Veyton

    oui je confirme pour le Veyton :
    les titulaires des cartes de chasse et de pêche d’Allevard ont le droit de circuler sur cette route.

    Personnellement, j’ai pris ce droit mi-septembre, la barrière était ouverte et j’avais du boulot photo à faire là haut. J’ai passé la nuit au Merlet avec 3 chasseurs du cru qui m’ont confirmé ça ... ils m’ont dit aussi que ça risque de changer. La route devrait passer communale donc avec accès plus souple ... eux même pourtant titulaire du sésame trouvaient complètement débiles cette interdiction : pourquoi un pêcheur ou un chasseur aurait-il plus de droit qu’un ramasseur de champignon par ex ...

  • 14 mai 2009 Maxime Gouyou Beauchamps - avis contraire...

    Je comprend tres bien votre mécontentement face aux ZPS qui interdisent certaines courses dans les Bauges. Mais les ZPS ont une utilité qui semble vous échapper ; limiter le dérangement des ongulés. Ca peut paraitre bête comme ca, on se dit "mais il y a plein de place pour les chamois, c’est pas mon passage en rando qui va déranger ces pauvres bêtes..." Ce qu’il faut avoir en tête, c’est que dans l’ensemble de la réserve des bauges, des études sont menées sur le chamois (et mouflon), comme des estimation de survie des jeunes dans leurs premiers mois, mais surtout des études comportementales. Et c’est la que le dérangement des randonneurs prend de l’ampleur. Une étude tente d’estimer l’impact de l’arrivée du loup dans le massif des bauges sur le comportement du chamois, et tout particulièrement sur le comportement de vigilance. Il est simple d’imaginer qu’un groupe de randonneurs, ou même un randonneur tout seul, va provoquer un accroit de vigilance chez certains individus et ainsi va fausser les résultats de l’étude.
    De plus, on croit toujours que c’est parce qu’on ne fait ni bruit ni fumé qu’on ne pollue pas. Or, par notre unique présence, on dérange les populations d’en haut, et c’est ça qu’il faut accepter !
    On ne peut pas dire qu’on habite une région dépourvue de montagne, les randos sont illimitées, alors laissons quelques zones naturelle en l’état, c’est le moins qu’on puisse faire quand on voit l’impact que l’on a éja sur notre environnement...

  • 15 mai 2009 Stéphane Bauzac - victimes expiatoires

    Dans le point de vue développé par Maxime, il y a d’abord une phrase qui me dérange profondément : « Or, par notre unique présence, on dérange les populations d’en haut ». Point de vue qui relève d’une doctrine qui considère l’homme comme un intrus dans la nature, et que personnellement je rejette.

    Ensuite je crois que si on parle environnement, protection de la nature, les vrais problèmes sont autres, et que les créations de zones ultra-protégées, ne sont en fait que des alibis permettant de justifier qu’ailleurs, on fasse vraiment n’importe quoi.

    Je m’explique en prenant un exemple.
    J’ai eu un jour une discussion orageuse avec un garde du Parc National de la Vanoise, sur le parking des Lanches à Pesey Nancroix. Nous préparions notre matériel pour aller grimper en cascade de glace dans le vallon de Rosuel. Le garde, de prime abord très sympa, s’est approché et a engagé la conversation. Il a fini par nous dire que le Parc réfléchissait a une interdiction de l’escalade, y compris en cascade, dans ce vallon, pour des raisons de protection des oiseaux (rapaces je crois).
    J’ai fini par exploser. M’entendre dire qu’on allait m’interdire de grimper, dans le massif peut être le plus équipé du monde en remontées mécaniques, canons à neige, sans parler des pratiques plus ou moins illégales d’héliski (type reprise en fond de vallée)…
    Je considère que c’est du f…e du gueule, les grimpeurs, randonneurs, qui ne représentent que des intérêts économiques très faibles, sont finalement les alibis pour montrer que l’on prend quand même l’environnement. Des sortes de victimes expiatoires prises entre le lobby écolo et des intérêts économiques énormes.
    L’aboutissement de ce modèle étant le Parc National Nord-Américain, où il est interdit de pisser contre un arbre mais pas de venir visiter (et consommer) en 4x4. Ceux qui sont allés au Yosemite comprendront.

  • 15 mai 2009 Cyrille Mongrolle

    Tout à fait d’accord avec toi Stephane, je ne peux comprendre l’interdiction du bivouac dans le parc de la Vanoise, alors que comme tu le dis le coin est complètement agressé par les stations de ski. Remarque peut etre merci au parc, car sans lui le magnifique coeur de la Vanoise, n’existerait plus... Mais bon nous interdire de bivouaquer, on a l’impression comme toujours qu’il y a deux poids, deux mesures. Comme si quelques bivouac (on est pas si nombreux que cela à bivouaquer en montagne...) étaient plus agressifs pour la nature et la faune, que les stations tentaculaires, qui veulent toujours plus de territoire. Bref pourquoi ne pas permettre comme dans d’autres parcs le bivouac de 18h à 8h. Trop d’interdiction injustifiées ou mal comprises tuent la prise de conscience des gens pour la protection de l’environnement. Si quelqu’un du parc passe sur le site, ses explications seront les bienvenues...


Proposer un commentaire

accueil | espace privé | site sous SPIP